General Electric : « Nationaliser pour mettre fin au carnage », affirme Belfort en Grand

Les élus d'opposition au conseil municipal de Belfort, de Belfort en Grand.

Samia Jaber, Jacqueline Guiot et Bastien Faudot, conseillers municipaux d’opposition pour la liste Belfort en Grand, revienne sur le projet de plan social de General Electric, dans l’entité Steam, que nous révélions ce jeudi 26 novembre. « Après le secteur Gas puis le secteur Hydro, c’est le secteur Vapeur (« Steam ») de General Electric qui est durement frappé avec la suppression de 300 emplois en France dont 240 à Belfort. Cette fois, c’est l’activité industrielle vendue par Alstom en 2014 à General Electric, avec la bénédiction d’Emmanuel Macron alors ministre de l’économie, mais aussi de Damien Meslot, maire de Belfort, qui est touchée », regrettent-ils. Au niveau national, l’État s’est contenté de déplorer le désastre à chaque annonce de plan de licenciement. Au niveau local, Damien Meslot engageait 3 millions d’euros du Grand Belfort pour les aménagements routiers nécessaires pour le transport des turbines. Sans aucune contrepartie. » Selon le groupe politique, la seule réponse est de « nationaliser pour mettre fin au carnage ».

Ceci vous intéressera aussi
En 1906, à Belfort, la « résurrection » d’un mort fait le tour du monde !

En ce mois de janvier 1906, des médias du monde entier évoquent une affaire extraordinaire survenue au tribunal de Belfort. Lire l’article

Belfort : les 5 projets lauréats du budget participatif 2022

Les projets lauréats du budget participatif 2022 de la Ville de Belfort viennent d’être désignés par les habitants. À vélo, Lire l’article

Belfort : la prime de la discorde au comité inter-entreprises des Trois-Chênes

Un mouvement de grève a été engagé au CIE des Trois-Chênes, qui gère les œuvres sociales des salariés de General Lire l’article

Le Belfortain Olivier Nasti élu chef de l’année de Gault et Millau

Olivier Nasti, chef du Chambard, en Alsace, a été élu cuisinier de l'année du guide gastronomique Gault et Millau, tandis Lire l’article

Défilement vers le haut Aller au contenu principal