General Electric : « Je suis sidéré », déclare Damien Meslot

La France va être encore sérieusement touchée par un plan de restructuration de General Electric, comme Le Trois l’a révélé ce jeudi 26 novembre. Près de 300 emplois sont menacés dans l’entité Steam Power (nucléaire et charbon), dont 240 à Belfort. « Par cette décision, GE confirme sa politique de démantèlement de ses activités en France et à Belfort », déplore Damien Meslot, maire de Belfort. « Au regard des plans annoncés, ce sont plus de 1 200 emplois directs que GE aura supprimé́ à Belfort sur les 4 300 personnes que comptait le site en 2015. Bientôt, il y aura moins de salariés de GE en France qu’avant le rachat de l’activité́ énergie d’Alstom », poursuit-il. Le maire de Belfort réitère son appel au président de la République. « Je suis sidéré́ que rien n’ait évolué́. En effet, si GE motive cette suppression d’emplois par l’arrêt de l’activité́ charbon, en réalité́ la majorité́ des salariés qui travaillent sur cette activité́ exercent également leur métier pour l’activité́ nucléaire. De source syndicale, seules 150 personnes travaillent uniquement sur le charbon à Belfort », glisse-t-il. Selon lui, c’est une « nouvelle atteinte » aux accords passés entre la France et General Electric. « Afin de protéger les intérêts de notre pays, il convient de structurer une filière française de l’énergie. C’est pourquoi, je réitère ma demande au Président de la République de créer un consortium, autour du groupe EDF, pour racheter les activités Énergie de GE stratégiques pour notre pays, notamment le nucléaire, l’hydroélectrique voire le gaz », indique Damien Meslot

Ceci vous intéressera aussi
Belfort : infirmière, elle change de vie pour reprendre la boulangerie familiale Lescuyer

Caroline aura 30 ans en octobre. Avant, elle travaillait en tant qu’infirmière, à Montbéliard. Une vocation, raconte-t-elle. Une vocation, mais Lire l'article

Didier Vallverdu : « J’ai toujours fait preuve d’une loyauté absolue »

Puni par le parti Les Républicains à la suite de sa candidature dissidente, Didier Vallverdu répond aux reproches formulées par Lire l'article

Sur le pied de guerre avec les soldats du 35e régiment d’infanterie [photos]

24 heures avec le 35e RI. Le Trois a passé 24 heures avec les soldats de la 4e compagnie du 35e Lire l'article

Au cœur d’une mission furtive du 35e régiment d’infanterie

24 heures avec le 35e RI. Le Trois a passé 24 heures avec les soldats de la 4e compagnie du 35e Lire l'article

Défilement vers le haut