GE : un CSE extraordinaire mardi pour évoquer le DGI

Vendredi 19 juillet, la commission santé, sécurité et conditions de travail (CSSCT) a décidé de lancer une procédure pour danger grave et imminent (DGI) dans l’entité turbines à gaz de General Electric. Le décès de trois salariés de General Electric, au mois de juin (en dehors du travail), l’a encouragée à solliciter une enquête. Compte tenu de la période, marquée par un conflit social. Et compte tenu des multiples alertes notifiées depuis de nombreuses années, notamment sur l’exposition aux risques psycho-sociaux. Le Trois s’était fait écho de cette situation début mai. Selon nos informations, la direction de General Electric a rencontré les trois auteurs de cette DGI ce lundi après-midi. Un comité social et économique (CSE) extraordinaire est programmé ce mardi 23 juillet à 14 h, « pour étudier ce DGI », nous confirme un proche du dossier. Le DGI adressé à la direction vendredi réclamait une enquête « dans les plus brefs délais qui concernera l’ensemble des postes et salariés de l’entreprise ».

Ceci vous intéressera aussi
Les volleyeuses de Belfort à une marche du niveau semi-professionnel 

Dans le gymnase George Thurnerr, à Belfort, les ballons retentissent. L’équipe féminine de Volley-Ball vient de reprendre les entraînements pour Lire l'article

Le prestige de la ration de combat française [vidéo]

24 heures avec le 35e RI. Le Trois a passé 24 heures avec les soldats de la 4e compagnie du 35e Lire l'article

Les mercredis du château de retour au rythme du jazz et du blues

Faire mieux, chaque année, c’est l’ambition de François Lanneau, qui a repris la gestion des Mercredis du château avec l'association Lire l'article

Belfort : infirmière, elle change de vie pour reprendre la boulangerie familiale Lescuyer

Caroline aura 30 ans en octobre. Avant, elle travaillait en tant qu’infirmière, à Montbéliard. Une vocation, raconte-t-elle. Une vocation, mais Lire l'article

Défilement vers le haut