Un nouveau retour à l’aérodrome du pays de Montbéliard

Un patient d’une soixantaine d’année, originaire de Champagney, a été rapatrié de Nice, dans le nord Franche-Comté, ce mercredi 13 mai, en milieu de journée. Il était transporté par un Paggio Avanti 180, de la compagnie Oyonnair. C’est le cinquième patient revenu. Douze avaient été transférés, fin mars, vers le sud de la France depuis la plateforme de Courcelles-lès-Montbéliard, pour désengorger l’hôpital Nord-Franche-Comté. Ce 13 mai, les établissements de santé de Bourgogne-Franche-Comté prennent en charge 879 malades présentant des formes graves du coronavirus, dont 96 en réanimation. Santé publique France recense 953 décès en milieu hospitalier et 2 887 sont sorties d’hospitalisation. « L’épidémie est toujours active et évolutive », souligne le ministère des Solidarités et de la Santé. « Le retour à la vie sociale doit se conjuguer au respect de toutes les mesures barrière, dont le port du masque grand public lorsque la distance physique minimale d’un mètre ne peut être respectée », insiste l’ARS. Elle « rappelle qu’il est indispensable de se laver régulièrement les mains, de tousser et éternuer dans son coude, de se moucher dans des mouchoirs à usage unique à jeter immédiatement après usage, de ne pas se serrer la main ni s’embrasser, et d’éviter de se toucher le visage ». « Les personnes âgées ou souffrant de pathologies chroniques (atteintes respiratoires, cardiaques, obésité́, diabète…) considérées comme des facteurs de risque de développer une forme grave de la maladie, sont appelées à la plus grande prudence tant que le virus circule. L’agence régionale de santé les invite à prendre l’attache de leur médecin et à réduire au maximum leurs contacts », conclut l’ARS.

Défilement vers le haut