Le Trois –

PUB

L’inquiétude de l’ARS de Bourgogne-Franche-Comté à la veille du Nouvel An

Les indicateurs de l'ARS pour le bilan hebdomadaire de l'évolution de l'épidémie au 31 décembre.

Alors que la situation est « très défavorable », l’agence régionale se montre inquiète lors de son bilan mensuel et appelle à rester vigilants à l’occasion des fêtes du Nouvel An.

Alors que la situation est « très défavorable », l’agence régionale se montre inquiète lors de son bilan mensuel et appelle à rester vigilants à l’occasion des fêtes du Nouvel An.

Dans son communiqué hebdomadaire, l’ARS de Bourgogne-Franche-Comté souligne d’abord que le seuil symbolique des 4000 morts du covid vient d’être franchi : « Notre région, qui vient de franchir le seuil des 4 000 décès du covid-19, connaît actuellement une situation sanitaire très fragile avec une pression soutenue qui s’exerce sur notre système hospitalier, le plaçant en grande tension. »
L’agence régionale poursuit en insistant sur le fait que la région présente des indicateurs inquiétants. « L’évolution de la situation épidémique dans notre région est très défavorable, avec un taux d’incidence en population générale de l’ordre de 214 pour 100 000 habitants (soit environ 100 points de plus qu’à l’échelle nationale) et de 243 pour 100 000 habitants concernant les 65 ans et plus. La circulation active du virus n’épargne aucun département. Le taux de positivité des tests (5,2 %) s’établit à près du double de la moyenne nationale (2,9 %). La baisse relative de ces taux sur les sept derniers jours doit être interprétée avec précaution, compte tenu du plus grand nombre de tests réalisés au cours de cette période par des personnes asymptomatiques qui souhaitaient se rassurer à l’approche des fêtes et du fait de la non réalisation de tests au cours du long week-end de Noël.
Même artificiellement orientés à la baisse, ces deux indicateurs restent les plus élevés de France et témoignent d’une circulation élevée du virus dans notre région. Les données relatives aux admissions à l’hôpital attestent de la tension que connaît notre système de santé : 1 843 patients (450 de plus qu’au pic de la 1ère vague) sont actuellement en soin pour des formes sévères de covid-19 dans les établissements de santé de notre région, dont 180 placés en réanimation. La barre des 4 000 décès depuis le début de la crise a été franchie au cours de la semaine écoulée. On recense 2 620 décès à l’hôpital et 1 499 décès en établissements médico-sociaux depuis le 1er mars 2020. »

« Attention au Nouvel An »

Le communiqué s’achève en exhortant chacun à la prudentce à l’occasion du Nouvel An. « Dans ce contexte de situation sanitaire très préoccupante, le moindre relâchement dans l’application des mesures prises dans l’espace public et des gestes de protection individuels et collectifs est susceptible de générer un emballement de l’épidémie et la saturation de notre système de soins, ce qui justifie le dispositif de couvre-feu renforcé annoncé par le Gouvernement pour le début de l’année 2021. L’ARS Bourgogne-Franche-Comté demande à chacun de ne pas prendre de risque à l’occasion de regroupements particulièrement risqués pour le réveillon de Nouvel An et fait appel une nouvelle fois à la nécessaire responsabilité et vigilance de tous, sans relâche, y compris au sein du cercle convivial. Le respect des mesures de couvre-feu et des gestes barrières (port du masque, lavage des mains, distanciation physique, règle des 6 à table…) est plus que jamais de mise pour éviter un nouveau rebond épidémique et sauver des vies. »

Nos derniers articles

Sophie Rollet, dix ans de combat contre Goodyear

"Dix ans sur ce dossier": entre "soulagement" et "frustration", Sophie Rollet, lanceuse d'alerte, a "enfin" passé la main à la justice dans son enquête sur l'éclatement des pneus Goodyear à l'origine de la mort de son mari.

Fimu : « Ce festival est fou et les gens qui en sont fiers ont raison »

Le Fimu se termine doucement ce dimanche soir. C’est l’heure d’un pré-bilan, avec Julian Catusse, directeur du festival et Delphine Mentré, adjointe à la Ville en charge de la culture.

Fimu : les confidences et anecdotes d’une hébergeuse d’artistes

Comme de nombreux musiciens à Belfort pour le Festival international de musique universitaire (Fimu), le duo Mastella-Sorchiotti séjourne chez l’habitant jusqu’à la fin du festival. Une tradition pour ce festival qui permet de lier de belles amitiés. Rencontre avec leur hébergeuse.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Outils d’accessibilité
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts