Les TER de Bourgogne-Franche-Comté gratuits pour les soignants

« La Région Bourgogne-Franche-Comté met en place la gratuité des TER et des cars interurbains pour les soignants et suspend les prélèvements pour tous les abonnés TER annuels (jusqu’à la fin du confinement) », indique l’institution dans un communiqué. Elle veut marquer sa solidarité et faciliter les déplacements quotidiens, alors que les soignants « sont, plus que jamais, mobilisés dans cette crise sanitaire ». Aucune démarche n’est nécessaire : les soignants doivent seulement prendre le train avec un document justifiant leur fonction. Normalement, 60 000 voyageurs circulent quotidiennement sur le réseau TER Bourgogne-Franche-Comté. On l’estime à un millier actuellement, soit 1,5 % de la fréquentation note le communiqué. Le plan de transport pourrait encore diminuer dans les prochains jours. « Un service minimum pour les salariés devant poursuivre leur activité́ professionnelle sera bien entendu assuré », rassure la Région.

Ceci vous intéressera aussi
Covid-19 : léger ralentissement, mais pression toujours forte sur les hôpitaux

Les données épidémiologiques de l’épidémie de la covid-19 se stabilisent à l’échelle régionale. Mais le système hospitalier est toujours sous Lire l'article

Covid-19 : une prime pour les étudiants infirmiers mobilisés
Le conseil régional Bourgogne-Franche-Comté a décidé d’augmenter le nombre de places en formation d’infirmiers et d’aides-soignants, pour la nouvelle rentrée scolaire.

Les étudiants infirmiers auront une revalorisation de leur indemnité de stage. | ©Le Trois – archives « Les étudiants en soins infirmiers mobilisés Lire l'article

La vente des Hospices de Beaune finalement reportée
Les hospices de Beaune - Image par Falco de Pixabay

La vente devait avoir lieu ce dimanche 15 novembre 2020. Elle a été reportée d'un commun accord entre les organisateurs Lire l'article

[Tribunes] Chambre des métiers et de l’artisanat : « Plutôt que subir, nous agissons »

Les présidents des chambres des métiers s'expriment sur la crise sanitaire. | ©DR "Nous, Présidents de la Chambre de Métiers Lire l'article

Contenus sponsorisés


Défilement vers le haut