Le recteur salue « une exceptionnelle capacité de mobilisation » [vidéo]

Le 14 mai, les premiers écoliers retrouvent les bancs de l'école dans l'académie de Besançon.

Dans une vidéo diffusée lundi, le recteur de la région académique Bourgogne-Franche-Comté et de l’académie de Besançon, Jean-François Chanet, « réaffirme la volonté́ de l’académie d’être aux côtés des élèves et de leur famille ». Dans cette vidéo, postée deux semaines après le début du confinement, il salue le travail des équipes éducatives, pour lesquelles il se félicité de « l’exceptionnelle capacité de mobilisation et d’adaptation ». Il remarque que ce suivi est assuré par les outils numériques et rappelle ue personne n’est oublié, en envoyant même, s’il le faut, les documents en papier. Le recteur garantit une recherche, « par tous les moyens possibles », pour « maintenir le lien avec chacune et chacun, pour un suivi régulier du travail, une gestion équilibrée du temps quotidien et une réponse aux difficultés rencontrées ». Il a aussi un mot à l’égard des parents, conscients des difficultés que ce suivi pédagogique implique. « Malgré le confinement, conseille-t-il en s’adressant aux élèves, n’oubliez pas de vous ouvrir l’esprit et de vous oxygéner. » « Lisez des livres, cultivez-vous, soyez curieux », invite-t-il finalement.

Ceci vous intéressera aussi
Le chômage baisse de 6,9 % en 2022 en Bourgogne-Franche-Comté

Les chiffres du chômage continuent de s’améliorer en Bourgogne-Franche-Comté. La tendance à la baisse se confirme. Elle est toutefois moins Lire l’article

Plus de 20% des foyers se chauffent encore au fioul dans le nord Franche-Comté

Le chauffage au fioul n’a plus la cote. Très présent au début du siècle dernier, il a laissé peu à Lire l’article

Bourgogne-Franche-Comté :  les démissions en hausse dans la filière automobile 

La filière automobile repart difficilement, perturbée par le contexte économique et les mutations. Même si une reprise se perçoit, la Lire l’article

L’établissement français du sang voit rouge pour 2023
L’établissement français du sang encourage le don de plasma

Manque de dons, manque de personnel, manque de moyens financiers : pour l’établissement français du sang (EFS), les difficultés s’amoncellent Lire l’article

Défilement vers le haut

LeTrois, partout avec vous...

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

LeTrois, partout avec vous...

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Scannez avec votre smartphone

LeTrois, partout avec vous...

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Aller au contenu principal