Le nord Franche-Comté participe à l’expérimentation européenne de Galileo Green Lane

Le nord Franche-Comté participe à l’expérimentation européenne de Galileo Green Lane

L’application Galileo Green lane est une application développée par l’agence européenne des systèmes de positionnement par satellites (GSA), en collaboration avec la commission européenne. Elle s’appuie sur le système de géolocalisation européen Galileo. L’application doit permettre « de faciliter le transit du fret en réduisant le temps d’attente aux frontières intérieures de l’Union européenne et en donnant la priorité́ aux marchandises essentielles pour répondre à l’épidémie de Covid-19 », indique un communiqué de presse de Christophe Grudler, député européen. Elle est testée jusqu’au 31 mai, dans les Pyrénées-Orientales, à la frontière franco-espagnole (A9, Perthuis), et à la plateforme douanière de Boncourt, à la frontière suisse, dans le Territoire de Belfort.

Pour les États européens, l’application est utile « car elle estime en temps réel la situation aux frontières ». Pour les transporteurs elle permet de planifier les itinéraires « dans la mesure où elle indiquera les temps d’attente aux frontières ». L’application doit aussi informer les transporteurs « des types de cargaisons autorisés à accéder aux voies prioritaires ». « Cette application (…) que j’ai soutenue depuis le début auprès du Parlement européen en tant que projet pilote, démontre l’utilité́ des technologies spatiales européennes dans nos vies quotidiennes, mais aussi en temps de crise », estime le député européen, dont les propos sont rapportés dans le communiqué de presse. Selon lui, il faut que l’Union européenne investisse « massivement dans la R&D spatiale, afin que ce secteur puisse obtenir les capacités suffisantes pour se développer et permettre ainsi de parvenir à l’autonomie stratégique de l’Europe ».

Défilement vers le haut