Le Trois –

Le conservatoire du pays de Montbéliard enfin prêt à accueillir son public

L'imposant bâtiment de 5 599 m2 s'érige sur quatre niveaux, distribué par deux escaliers. ©DR
Reportage
Dès septembre, les élèves parcourront les longs couloirs du conservatoire du pays de Montbéliard, en tentant de ne pas se perdre dans les 5 599 m2 du bâtiment. Visite, en avant-première, du futur lieu de vie qui remplacera les anciens locaux du château à Montbéliard.

Il ne reste plus que quelques détails à fignoler. Le conservatoire du pays de Montbéliard, situé à Montbéliard, est terminé à l’intérieur. Seuls quelques plastiques sur le sol ou ici ou là sur des portes désignent encore la présence du chantier d’envergure qui vient de s’étaler sur les trois dernières années. Dès le hall d’entrée, le bâtiment frappe par sa grandeur et sa clarté. D’immenses baies vitrées, des murs clairs et une hauteur sous plafond font le charme de ce nouvel outil de travail destiné aux professeurs et élèves de musique, de danse et d’art dramatique du pays de Montbéliard. L’architecte, Syril Travier du cabinet Jacques Ripault, était chargé de la conception du conservatoire. « Il est venu chaque semaine de Paris pour voir l’avancée des travaux », raconte Charles Demouge, président de Pays de Montbéliard Agglomération.

Avec passion, Syril Travier mène ce mardi 25 avril une visite en avant-première des lieux, détaillant chaque aspect technique des salles dans lesquelles il emmène les personnes présentes. Le projet du conservatoire : accompagner les élèves « de l’apprentissage à la scène ». C’est ainsi qu’il mène sa visite. En présentant d’abord au premier étage les salles de chant. « La dalle est posée sur du caoutchouc avec des panneaux spécifiques pour réceptionner le son. Aux fenêtres, des ventelles sont installées afin d’avoir une acoustique parfaitement mesurée par rapport à sa fonction », explique-t-il. Dans les couloirs, de grands espaces, de grandes baies vitrées toujours, qui doivent permettre d’accueillir des réceptions, des expositions.

Un étage au-dessus, l’architecte choisit de montrer les salles de danse. Lorsque les visiteurs entrent dans la première salle,  les avis sont unanimes. : « Waouh.» Une vue dégagée sur Montbéliard s’offre aux futurs danseurs et danseuses. Dans ces salles, interdiction d’entrer avec des talons aiguilles. Les sols ont été conçus avec des normes précises pour accueillir les rebonds et atténuer les chocs. On passe ensuite dans une salle au mur noir, sorte de petit théâtre de ville. Ou encore dans une salle où rien n’est encore installé, hormis des dizaines de câbles, ou bientôt trôneront des tables de mixage et des ordinateurs destinés à la création de musique numérique. Au quatrième étage, des espaces pour le personnel et les élèves ont été pensés pour profiter de la belle saison. Des terrasses avec des bancs pour que les élèves puissent jouer en extérieur, un espace de convivialité pour les professeurs doté d’une terrasse plein sud.

Une insonorisation voulue parfaite

« À chaque étage, on retrouve un pôle qui est à lui seul une petite école de musique. Dans chacun d’entre eux, la composition des salles est faite de telle sorte que le son soit agréable à entendre », explique l’architecte. L’insonorisation a été le défi primordial. Chaque studio a sa propre cloison et aucune ne se touche pour que le son ne s’échappe pas. Les portes et les châssis sont insonorisés. Et les matériaux choisis absorbants : rideaux lourds, plaques acoustiques, caissons de bois…

Retour au rez-de-chaussée, pour le clou du spectacle. L’auditorium, « le fameux passage de l’apprentissage à la scène », résume l’architecte, en passant par un sas semblable à ceux des salles de cinéma. Encore une fois, c’est l’effet waouh. Il ne manque que les musiciens pour apprécier parfaitement le décor et rendre réelles les paroles de l’architecte qui affirme « qu’aucun angle ne se ressemble pour envoyer le son dans tous les sens.»

On ressort, bluffé par la qualité des réflexions sur la sonorisation et l’insonorisation du bâtiment. Mais avec l’impression de ne pas avoir vu la moitié de ces  5 599 m2 s’étendant sur 4 niveaux. 

Prochaine étape désormais : la mise en place des bornes wifi, le déménagement de l’ancien conservatoire avec en priorité le déplacement de quelque 20 000 documents du centre de ressources (livre, CD, partitions), ainsi qu’une partie du mobilier. Viendront ensuite les instruments : 1 234 d’entre eux feront le déplacement, parmi lesquels 250 instruments à cordes, 250 à vent, 50 instruments historiques ou 44 pianos.  L’objectif : que tout soit prêt le 19 juillet pour une rentrée scolaire début septembre. 

Nos derniers articles

Luxeuil : les pilotes de la BA 116 au cœur de la tension avec la Russie

Les pilotes des Mirages 2000-5F de la BA 116 de Luxeuil-Saint-Sauveur multiplient, ces derniers jours, les interceptions d’avions russes qui survolent l’espace aérien des pays baltes, où ils assurent une mission de police de l’air au nom de l’Otan. La tension y est forte.

Ventes automobiles : le meilleur mois de février enregistré depuis le covid-19

Le marché automobile français a réalisé son meilleur mois de février depuis le début de la crise sanitaire, en hausse de 13% sur un an, le groupe Stellantis en profitant davantage que ses concurrents, selon des statistiques publiées vendredi.

FC Sochaux : le match des Socios avec le maillot collector prévu le 9 mars

Le football populaire sera à l’honneur le samedi 9 mars, au stade Bonal. À l’occasion du « match des Socios », le FC Sochaux-Montbéliard arborera le maillot collector sur lequel apparaît les 11 000 participants à la levée de fonds de l’été 2023.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts

Aller au contenu principal