Le Trois –

PUB

Belfort : un lion mécanisé façonné par Utinam en mémoire de Denfert-Rochereau

La Marche du Lion est une oeuvre d'art mécanique, exposée dans le hall de l'hôtel du Département. | ©Le Trois​
Le conseil départemental du Territoire de Belfort a dévoilé ce mercredi 11 janvier une œuvre d’art singulière, un automate en forme de Lion. Intitulée La Marche du Lion, elle commémore ce territoire né de la résistance du colonel Denfert-Rochereau, de ses hommes et des habitants de Belfort en 1870-1871.

11 janvier 2023. Une date à la symbolique forte. On a clos ce mercredi les évènements du centenaire du Territoire de Belfort (nos articles), né en mars 1922. Mais cela n’a pas été fait n’importe quand : le jour du bicentenaire de la naissance d’Aristide Denfert-Rochereau, défenseur de la place de Belfort en 1870-1871, évènement historique précurseur de la naissance du 90e département français. Pendant 103 jours, le colonel a organisé la défense de la place, assiégée par les Prussiens. La reddition est ordonnée, mais les soldats quittent la ville sans avoir perdu.

Ce mercredi matin, le conseil départemental a dévoilé une œuvre d’art magistrale, imaginée par Philippe Lebru et son équipe d’Utinam, une manufacture contemporaine d’art horloger basée à Besançon (Doubs), en présence de Jean-Paul Denfert-Rochereau, arrière-arrière-petit-fils du colonel. La Marche du lion est un lion mécanisé. L’œuvre trône sur un socle de 1,2 m de hauteur. D’une longueur de 2,2 m et pesant 100 kilos, l’animaloïde, d’une hauteur d’1,3 mètre,des pattes au sommet de la tête, reproduit la marche du félin. 35 pas en 3 minutes, pour lui donner de la prestance. Surtout que le lion avance d’abord tranquillement, puis accélère, avant de ralentir. La tête et la queue balance au rythme de la marche.

Plus de 1 500 pièces composent cette œuvre, associant savamment savoir-faire horloger et micromécanique ; Philippe Lebru est bien connu pour ses œuvres d’art horlogères. Localement, il a réalisé l’horloge située sur le fronton du musée des beaux-arts de Besançon. Mais il est aussi présent à Los Angeles, Genève, Paris, Singapour ou encore Tokyo.

Philippe Lebru, artiste horloger, fondateur de la manufacture contemporaine d'art horloger, à Besançon (©Le Trois – Thibault Quartier).

Performance technique et esthétique

« C’est une réalisation stupéfiante », a validé le descendant de Denfert-Rochereau, rappelant les vertus morales de son aïeul : dévouement, désintéressement, courage, patriotisme, liberté d’esprit. Autant de traits d’un caractère fort qu’il a tracé en citant une lettre de l’épouse du colonel Denfert-Rochereau ou la notice d’un ouvrage de l’école Polytechnique à laquelle a appartenu Aristide Denfert-Rochereau. Des mots prononcés non sans émotion. Autant de valeurs que voulait transmettre Philippe Lebru, en valorisant le lion, « la signature de ce territoire ». Une signature que l’on retrouve aussi dans le pays de Montbéliard, avec Peugeot, qui arbore fièrement un lion sur ses carrosseries. Et c’est à Montbéliard qu’est enterré Aristide Denfert-Rochereau. Philippe Lebru voulait mettre en mouvement ce lion qui fait la fierté de ce territoire. « Je voulais sortir le lion de sa pierre », indique-t-il. Ainsi, avec ce premier automate qu’il réalise, il honore Denfert-Rochereau, dit le lion de Belfort, et Bartholdi, qui a sculpté le Lion installé fièrement en contrebas de la citadelle, élue monument préféré des Français en 2020.

« Le colonel Denfert-Rochereau a sauvé l’honneur de la France et de l’armée », rappelle Florian Bouquet, président Les Républicains du conseil départemental du Territoire de Belfort. Sa résistance a permis de verrouiller la porte de Bourgogne. Mais celui qui était animé par « la flamme républicaine », « n’a pas reçu les honneurs qu’il méritait à la fin du conflit », déplore-t-il. « Il a permis de faire résonner l’histoire de notre ville avec l’histoire de la France », a complété Delphine Mentré, adjointe au maire de Belfort, en charge de la culture ; 220 000 visiteurs viennent à la citadelle de Belfort chaque année.

L’œuvre d’art doit repartir à Besançon pour être finalisée, surtout après la petite casse intervenue quelques heures avant sa présentation, empêchant le lancement du mouvement. C’est le lot d’une œuvre unique, qui pose des défis à chaque étape de sa construction. « C’est quelque chose qui relève de la performance », insiste Philippe Lebru. Une performance autant esthétique que technique. Un an de travail a été nécessaire pour la réaliser. Et pour être fidèle, l’équipe d’Utinam, a étudié la démarche du lion et observé son squelette, pour mieux le représenter. « Le projet proposé par Philippe Lebru est en parfaite adéquation avec ce qu’est notre département, confie finalement Florian Bouquet. Un territoire en pointe dans le domaine de l’innovation tout en étant un ardent défenseur de sa propre histoire. »

Nos derniers articles

Le nord Franche-Comté placé en vigilance orange aux orages ce lundi

Vingt-deux départements du Centre-Est et du Nord-Est de la France sont placés en vigilance orange "orages" pour la journée de lundi, selon Météo-France, dont le Doubs, le Territoire de Belfort et la Haute-Saône.

Jeux olympiques : Montbéliard derrière l’escrimeuse Éva Lacheray

L’escrimeuse originaire de Montbéliard, Éva Lacheray, vient de se qualifier pour les Jeux olympiques. Et la cité des Princes est derrière elle.

Nord Franche-Comté : une unité mobile de télémédecine pour faciliter l’accès à un généraliste

Des unités mobiles de télémédecine en soins programmés sont déployées dans le nord Franche-Comté. Elles doivent faciliter l’accès à un médecin généraliste.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Outils d’accessibilité
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts