[Activités] Fabriquer une carte à planter

La fin de l’année scolaire approche et les occasions d’offrir un petit présent confectionné de ses mains, sont nombreuses. Cette semaine, dans l’An Vert (toutes les chroniques), Fleur propose de confectionner une carte à planter.

La fin de l’année scolaire approche et les occasions d’offrir un petit présent confectionné de ses mains, sont nombreuses. Cette semaine, dans l’An Vert (toutes les chroniques), Fleur propose de confectionner une carte à planter.

En cette veille de fête des mères, on pense à sa maman. Celle des papas approche également. Mais une carte à planter fera aussi le bonheur d’un papi jardinier, d’une institutrice, d’un professeur de musique, d’une nounou ou bien encore, des invités d’un mariage…

Une carte à planter ? Mais qu’est-ce ? C’est très simplement un mélange de papier mâché et de graines de fleurs. Il suffit de la mettre en terre et d’arroser pour voir la magie opérer.

La fabrication est simple et presque gratuite.  Il faut penser “récup” avant tout concernant le papier et les graines.

Côté papier :  boîte à oeufs, chutes de papier, papier absorbant, papier toilette, rouleaux en carton, tout va ! Il faut juste être attentif à ne pas prendre du papier avec des encres ou des colorants polluants.

On peut les mélanger entre eux, on peut les teindre avec des colorants naturels (curry, betterave…), on peut créer des formes, des lettres, faire de grandes plaques de papier et les découper. Un vrai instant créatif. 

Coté semences : un jardinier piochera dans sa récolte de graines de l’an passé (oeillet d’inde, lavande, souci, échinacée, tomate, salade…) ou bien il vous en coûtera le modeste prix d’un sachet de graines, ne dépassant généralement pas les 1 euro.

Ce simple présent vous apportera un triple plaisir : celui de le fabriquer, celui de l’offrir et celui de voir pousser les plantes.

Ceci vous intéressera aussi
Nord Franche-Comté : qu’ont voté les députés sur la constitutionnalisation du droit à l’avortement ?

3 votes pour. 2 votes contre. Dans le nord Franche-Comté, les élus de gauche et de droite se sont unis Lire l’article

Le fonds Maugis a fléché 37 millions d’euros vers 15 entreprises

Les membres du fonds Maugis ont visité des entreprises ayant bénéficié de l’accompagnement. Et de se rendre compte, sur le Lire l’article

Europe Ecologie Les Verts fustige l’immobilisme du Pôle métropolitain 
Les ambitions du pôle métropolitain.

Le groupe EELV nord Franche-Comté plaide pour un arrêt de la guerre des clochers entre Belfort et Montbéliard pour pouvoir Lire l’article

Le collectif Nous Toutes 90 se prépare pour sensibiliser le nord Franche-Comté 

Sensibiliser, former, déconstruire. Voici les mots d’ordre du collectif Nous Toutes 90 qui se déploie désormais dans le nord Franche-Comté. Lire l’article

Défilement vers le haut Aller au contenu principal