Le Trois –

PUB

[Jardin] La tondeuse : polémiques et alternatives

Chronique Fleur

 Cette semaine, Fleur (retrouvez ici toutes ses chroniques) aborde les aspects utiles des herbes hautes et donne quelques alternatives pour une tonte plus responsable.

Il suffit de tendre l’oreille en ce samedi pour entendre chanter le vrombissement des tondeuses. On a tous en tête ce voisin qui a son rituel hebdomadaire : tondre ! Et pourtant, si une pelouse bien rase et égalisée a un attrait esthétique, la tonte abusive est une catastrophe écologique. Cette semaine, Fleur (retrouvez ici toutes ses chroniques) aborde les aspects utiles des herbes hautes et donne quelques alternatives pour une tonte plus responsable.

“Faire propre”, voilà une expression forcément déjà entendue qui renverrait l’image qu’une pelouse haute, non tondue, soit “sale”. Il est temps de déconstruire cette fausse idée et montrer qu’au contraire la couche herbeuse a des vertus ! La comparaison peut paraître brute mais l’herbe est au sol ce que les poils sont aux animaux : tous deux ont un rôle de thermorégulation.

Une pelouse coupée mi-haute, ou partiellement, aura les facultés de retarder la sécheresse au sol en conservant l’humidité sous couvert et apportant de l’ombre à la surface, mais également la faculté de réguler la température en la maintenant raisonnable (voir l’étude ci-dessous), elle permet aussi une meilleure absorption des pluies et de freiner le délavage des sols.

Sans parler de toute la biodiversité qu’elle abrite ! Tant sur la faune : insectes, petits mammifères et petits reptiles, que sur la flore. Une pelouse tondue à ras est une pelouse morte. Il suffit de la voir “griller” et devenir jaune et sèche pour comprendre que plus rien ne la protegeait du chaud. Ou du froid puisque son rôle est aussi de protéger le sol et les racines des températures négatives.

Bien évidemment, l’objectif n’est pas de vivre dans une prairie haute mais de garder un minimum d’usage et de confort au jardin. Alors quels petits gestes pouvons-nous accomplir ?

Retarder la première tonte

Et là, il faudra se refreiner. Car dès le retour des beaux jours au printemps, faire vrombir la tondeuse est tentant. Pourtant il faut comprendre que les plantes se mettent en sommeil durant l’hiver et que le printemps est le moment pour elles de relancer leur croissance. Il faut donc patienter et laisser le temps à la pelouse de faire croître feuilles, fleurs et racines.

Les plantes ont besoin de la photosynthèse pour grandir et être en bonne santé. Celle-ci s’effectue par les feuilles, comme si elles “respiraient” de la lumière. Rabattre par la tondeuse leurs feuilles des deux tiers, c’est les priver des deux tiers de leurs “poumons”. Retarder la première tonte et espacer les suivantes, c’est l’assurance d’une pelouse verte tout l’été, dense, sans mousse, et vivante.

Tracer des allées

Il n’est pourtant pas toujours possible de laisser libre cours aux herbes folles. Accéder facilement au salon de jardin, à l’étendoir à linge, au cabanon, au poulailler sont autant de raisons de couper l’herbe. En ce cas, il est toutefois possible de tracer des allées, pour les rendre praticables, et laisser les côtés en herbe haute. 

Dans Le traité du jardin punk, Eric Lenoir encourage à redonner de la sauvagerie à nos extérieurs. A l’heure où les dangers du dérèglement climatique commencent à s’insinuer dans les esprits, il faut garder en tête que toute végétalisation est bonne à prendre. 

Tracer des allées peut aussi être utile quand on dispose de très grandes surfaces herbeuses et que l’on veut juste créer des chemins de circulation sans passer six heures à tondre !

Utiliser une tondeuse mécanique

Bruit et carburant, on ne peut pas dire que la tondeuse soit un outil très attrayant et écologique. Sans compter les coûts d’achat et d’entretien ! Pour les petites surfaces, il existe une alternative écologique : la tondeuse mécanique. Celle avec les lames rotatives que l’on pousse à la force des bras. Pas de combustible, très peu d’entretien, un coût très modique, de la musculation gratuite, une herbe à ramasser au râteau pour une seconde séance de musculation, que des atouts ! 

Plusieurs associations de défense des animaux mettent en garde contre les tondeuses robot. Activées la nuit, elles sont un redoutable ennemi pour les hérissons et autres petits mammifères et de nombreux cas de blessures ont été recensés par les refuges.

Planter du mellifère

Et si vous retenir de tondre intempestivement vous est trop difficile, il reste une alternative : planter des espèces mellifères, comme le trèfle blanc. Le trèfle est un excellent couvre-sol, qui survit bien en étant ras, qui s’étend facilement, et qui a la particularité de fleurir bas aussi. Il peut ainsi offrir un aspect esthétique de couvre-sol fleuri et apporter aux abeilles et papillons de quoi butiner. 

Il est aussi très agréable à fouler, car marcher pieds nus, c’est tout de même l’aspect le plus agréable de toute pelouse !

© Agricultures et Territoires

Nos derniers articles

Belfort : des étudiants s’opposent fermement au déménagement de leur établissement

Les étudiants du département Carrières sociales de Belfort-Montbéliard vont devoir déménager, début 2025, pour que leur établissement soit rénové. Ils s'y opposent. Mauvaise isolation phonique, couloirs étroits, manque de place dans les salles, les étudiants dénoncent leurs conditions d'accueil dans le nouveau bâtiment.

Un mort dans un accident d’ULM près de Besançon

Un homme de 60 ans est décédé dans l'accident de son ULM mardi après-midi à Thise (Doubs), dans la banlieue de Besançon, a-t-on appris auprès de la gendarmerie.

Fimu : 100 500 spectateurs à l’édition 2024

La 37e édition du festival international de musique universitaire (Fimu), organisée du 16 au 19 mai 2024, a réuni 100 500 spectateurs, contre 108 200 pour l'édition 2023.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Outils d’accessibilité
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts