Victime d’une cyber-attaque, Besançon appelle à la « vigilance »

Une cyber-attaque qui a touché les services informatiques de la ville et de l'agglomération de Besançon a conduit vendredi la maire, Anne Vignot (EELV) à appeler à se montrer "particulièrement vigilant"

Une cyber-attaque qui a touché les services informatiques de la ville et de l’agglomération de Besançon a conduit vendredi la maire, Anne Vignot (EELV) à appeler à se montrer « particulièrement vigilant » concernant d’éventuels mails piégés » envoyés par ces collectivités.

(AFP)

Une cyber-attaque qui a touché les services informatiques de la ville et de l’agglomération de Besançon a conduit vendredi la maire, Anne Vignot (EELV) à appeler à se montrer « particulièrement vigilant » concernant d’éventuels mails piégés » envoyés par ces collectivités.

L’attaque, qui a eu lieu le 4 septembre, a visé « les infrastructures informatiques de Grand Besançon Métropole, de la Ville et du Centre communal d’action sociale de Besançon », déclare l’élue dans un communiqué, ainsi que « plusieurs collectivités et administrations en France ».

Des logiciels malveillants, inclus dans des mails, se sont alors propagés au sein des réseaux informatiques. Des données de la collectivité et d’autres informations, notamment les carnets d’adresses électroniques des agents des collectivités « ont été dérobées », de même que des documents présents dans les courriels et boîtes mails. Si la fuite de données a été stoppée, Anne Vignot annonce que des informations « sont actuellement utilisées pour envoyer des mails piégés qui usurpent l’identité » de l’une des collectivités.

Ces mails contiennent des pièces jointes aux « formats malveillants ». « Il convient donc d’être particulièrement vigilant sur le réel expéditeur du message », conclut-elle, soulignant qu’il s’agit de messages frauduleux visant à obtenir des données personnelles (éléments d’identité, informations bancaires…) et que la collectivité « ne peut agir à ce sujet ». En février, des élus et des administrations de la région Grand Est avaient déjà été la cible d’une attaque informatique d’envergure, qui avait entraîné des perturbations dans le fonctionnement des services pendant plusieurs jours.

Ceci vous intéressera aussi
Besançon: prison ferme pour un professeur de théâtre poursuivi pour agressions sexuelles
Besançon

L'enseignant demandait aux élèves de jouer nus, et de se livrer à des attouchements. Pour sa défense, il a expliqué Lire l'article

Affaire Narumi: un transport sur les lieux organisé en présence du suspect

Le principal suspect a été auditionné ce mercredi matin, avant d'être transporté sur le campus universitaire de Besançon pour « confronter Lire l'article

Samuel Paty « méritait » de mourir : quatre mois de prison avec sursis pour une étudiante de Besançon
Hommage à Samuel Paty, le 21 octobre 2020 à Belfort.

Une étudiante en biologie de 19 ans, qui avait écrit sur Facebook que Samuel Paty "méritait" de mourir avant de Lire l'article

Besançon : les agresseurs de la jeune bosniaque tondue condamnés
justice tribunal Besançon

Un an de prison dont quatre mois avec sursis: tel est le verdict prononcé ce vendredi soir par le tribunal Lire l'article

Contenus sponsorisés


Défilement vers le haut