Le passe sanitaire désormais obligatoire dans les établissements de santé du Nord Franche-Comté

Il est désormais nécessaire de disposer du passe sanitaire pour se rendre dans les établissements de soins du Nord Franche-Comté, du Chenois et dans les EHPAD  Maison Joly, les Magnolias et les Quatres saisons.

L’hôpital Nord Franche-Comté a annoncé l’application des mesures mises en place à la suite des annonces gouvernementales du 5 août. Il est désormais nécessaire de disposer du passe sanitaire pour se rendre à l’hôpital Nord Franche-Comté, dans le centre hospitalier Le Chênois et dans les ehpad  Maison Joly, les Magnolias et les Quatres saisons.

Depuis le 9 août, le passe sanitaire est désormais en vigueur. Devant l’hôpital Nord Franche-Comté, une dame s’étonne : « Même pour visiter un proche, je suis obligée de faire un test ? C’est comme pour les restaurants ? » La pédagogie est à l’honneur. Le directeur général de l’hôpital, Pascal Mathis, l’affirme : « Beaucoup ne semblent pas être au courant que le passe sanitaire est obligatoire dans les établissements de soins. C’est bien le cas. »

Une obligation qui s’adresse à tous les usagers

Qu’il s’agisse des sites de Trévenans, Bavilliers, Delle, Point-de-Roide ou Belfort, un passe sanitaire est désormais obligatoire pour rentrer dans les établissements. Le communiqué de l’HNFC précise : « Cette obligation s’adresse à tous les usagers : patients hospitalisés, consultants, accompagnants et visiteurs. Sans présentation d’un pass sanitaire valide, l’usager ne pourra entrer dans l’établissement de santé (hors prise en charge en urgence). » Interrogé à ce sujet, le directeur général, Pascal Mathis, explique qu’« il ne s’agit pas d’exfiltrer les usagers ». Il continue : « Pour le moment, il faut faire preuve de pédagogie, Certains découvrent encore le fonctionnement du passe. Un drive est mis en place pour permettre à ceux qui n’ont pas de test d’en faire un sur le site et de pouvoir rentrer à l’hôpital dans les quinze minutes. »

Anticiper la rentrée

Pour le moment, seules deux files ont été mises en place sur le parvis de l’hôpital Nord Franche-Comté. Pascal Mathis explique : « On a été obligé de recruter une société extérieure pour le filtrage. On ne peut pas utiliser juste notre personnel. Pour le moment tout va bien, mais à la rentrée, il y aura beaucoup plus de visites avec le retour des vacances. Et donc, il faudra plus de filtrage. On a trois semaines pour anticiper l’accueil. » Un système de rappel automatique par SMS a aussi été mis en place pour les patients se rendant à l’hôpital pour une hospitalisation ou une consultation. Karine Demesy-Nycz, coordinatrice générale des soins raconte que la secrétaire a constaté un nombre important d’annulations depuis les premiers envois SMS.

Aux urgences, les accompagnateurs doivent aussi disposer d'un passe

La personne admise aux urgences ne sera pas soumise au passe sanitaire. En revanche, le communiqué de presse de l’hôpital explique que « pour le cas particulier des accouchements et des prises en charge en urgence pédiatrique, l’accompagnant ou le parent, non-muni d’un pass sanitaire valide, devra faire un test antigénique sur place. Ce dernier pourra accompagner son proche uniquement si le résultat du test est négatif. »

La mise en place du passe sanitaire est concomitante au renforcement de la pandémie. L’ombre d’une 4e vague plane ; les hospitalisations sont en hausse, de nouveau, à l’hôpital Nord Franche-Comté (notre article). 

 

Ceci vous intéressera aussi
Les bailleurs sociaux subissent de plein fouet la crise de l’énergie 

Les bailleurs sociaux mettent en place des plans de « sobriété » pour essayer de limiter la casse. | ©Le Trois - Lire l’article

Eau potable : « Il faut raisonner à l’échelle du nord Franche-Comté »

La sécheresse estivale et les déficits pluviométriques fragilisent les capacités d’alimentation en eau potable. Les crises se multiplient. Les restrictions Lire l’article

Un séisme de magnitude 4,8 près de Bâle, ressenti jusque dans la nord Franche-Comté
La carte des séismes sur le site Renass

Un tremblement de terre a été ressenti peu avant 18 h ce samedi, 10 septembre, jusque dans le nord Franche-Comté. Lire l’article

Transports : l’abonnement Campus, des économies pour les étudiants
Une étude est lancée pour étudier la faisabilité de construire une autorité organisatrice des mobilités à l'échelle du nord Franche-Comté.

Depuis le 1er septembre, l'abonnement Campus est disponible à 18€ au lieu de 38€ pour les étudiants de l'Aire urbaine

Défilement vers le haut Aller au contenu principal