19 patients atteints de formes graves, 5 en réanimation, mais l’ARS s’inquiète de l’augmentation des tests positifs

L’ARS de Bourgogne-Franche-Comté s’inquiète de la circulation active du virus, même si l’on est bien loin de la situation connue ce printemps. L’agence en appelle au respect des gestes barrière aussi bien dans l’espace public qu’en famille.

L’agence régionale de Bourgogne-Franche-Comté a livré ce vendredi 21 août son état des lieux hebdomadaire sur le covid-19.
« Les indicateurs de suivi de l’épidémie confirment une circulation plus active du virus en Bourgogne-Franche-Comté, en particulier chez les jeunes adultes, indique l’ARS dans ce communiqué. Plus de 450 cas positifs ont été enregistrés ces sept derniers jours. L’ARS rappelle l’enjeu majeur que constitue le respect des gestes barrières dans la prévention de la reprise de l’épidémie. Ces gestes de bon sens s’appliquent dans l’espace public, mais aussi à la maison, au sein de son cercle le plus proche, en redoublant de vigilance lorsqu’il compte des personnes fragiles, et lors des rassemblements festifs. »

19 patients atteints de formes graves dans la région

« Les établissements de santé de Bourgogne-Franche-Comté prennent en charge ce 21 août, 19 patients atteints de formes graves du coronavirus, dont 5 en réanimation, indique l’ARS dans ce même communiqué. 1 064 décès sont désormais à déplorer en milieu hospitalier depuis le début de l’épidémie ; 650 en établissements médico-sociaux (source : Santé publique France). Les indicateurs qui permettent à l’ARS de suivre l’évolution de l’épidémie doivent inciter à la prudence :
– Depuis deux semaines, de nouvelles hospitalisations sont constatées dans la région.
– Sur la dernière période de sept jours, environ 22 800 résultats de tests ont été recensés, dont 452 se sont avérés positifs. Le taux de positivité des tests est en augmentation, passant de 1,3 à 2 %.
Tous les départements de la région sont concernés par la circulation du virus, et 7 d’entre eux sont désormais au-delà du seuil d’attention (10 pour 100 000 habitants). Seule la Nièvre est en deçà de ce seuil.
Depuis la sortie du confinement, 475 signalements de regroupements de cas ou de situations en collectivités ont été effectués auprès de l’Agence Régionale de Santé, 41 étant à ce jour en cours d’investigation ou de traitement, dont 8 clusters qui font actuellement l’objet d’un suivi renforcé.
En plein cœur de la période estivale, une part significative de ces situations est liée à des rassemblements en famille ou entre amis et aux chaînes de transmission qui en découlent.
C’est l’occasion de rappeler que les gestes barrières s’appliquent dans l’espace public, mais également dans le cercle familial et amical et lors des rassemblements festifs. »

Gestes barrière: y compris en famille

L’ARS de Bourgogne-Franche-Comté lance donc un rappel sur les gestes barrière : « L’attention portée actuellement au port du masque ne doit pas faire oublier que les mesures clés de protection de la transmission virale sont la distance, l’hygiène des mains et l’absence de contacts physiques avec les autres (y compris familiaux –hors cercle des cohabitants). Il convient donc que chacun s’attache à respecter les mesures barrières, tout particulièrement lors des regroupements familiaux et amicaux, où la vigilance est susceptible de se relâcher :

  •  Se laver les mains régulièrement.
  •  Respecter une distance d’au moins 1 mètre entre les personnes.
  •  Privilégier les regroupements en extérieur.
  •  Proscrire les embrassades.
  •  Ne pas échanger la vaisselle, les cigarettes, ni boire à la bouteille.
  • Éviter les ventilateurs dans les lieux clos en présence de plusieurs personnes.

En complément de ces mesures, il convient de porter un masque grand public quand la distance d’un mètre n’est pas respectée, quand c’est obligatoire ou quand une situation est à risque comme dans les lieux très fréquentés, les espaces clos, les rassemblements festifs…
Cette vigilance individuelle et collective relève de la responsabilité de chacun, elle est la clé d’une
protection efficace, notamment des plus fragiles, contre la maladie. »

Ceci vous intéressera aussi
Covid-19 : une prime pour les étudiants infirmiers mobilisés
Le conseil régional Bourgogne-Franche-Comté a décidé d’augmenter le nombre de places en formation d’infirmiers et d’aides-soignants, pour la nouvelle rentrée scolaire.

Les étudiants infirmiers auront une revalorisation de leur indemnité de stage. | ©Le Trois – archives « Les étudiants en soins infirmiers mobilisés Lire l'article

La vente des Hospices de Beaune finalement reportée
Les hospices de Beaune - Image par Falco de Pixabay

La vente devait avoir lieu ce dimanche 15 novembre 2020. Elle a été reportée d'un commun accord entre les organisateurs Lire l'article

[TRIBUNE] Chambre des métiers et de l’artisanat : « Plutôt que subir, nous agissons »

Les présidents des chambres des métiers s'expriment sur la crise sanitaire. | ©DR "Nous, Présidents de la Chambre de Métiers Lire l'article

Covid-19: la Bourgogne-Franche-Comté reste la deuxième région la plus touchée
Filtrage des visites pendant la période de plan Blanc, en novembre 2020, à l'hôpital Nord-Franche-Comté.

Le bilan hebdomadaire de l'ARS met en évidence une décrue, mais dans un contexte qui reste très tendu dans les Lire l'article

Contenus sponsorisés


Défilement vers le haut