Sécheresse : la Haute-Saône passe au niveau « crise »

La préfecture du Doubs place le département en alerte sécheresse et prend des mesures de restriction d'eau.

Le département de la Haute-Saône est passé mercredi au niveau « crise » sécheresse, comme c’est déjà le cas pour la majeure partie des sept autres départements de Bourgogne-Franche-Comté, a-t-on appris auprès des préfectures. 

(AFP)

Le département de la Haute-Saône est passé mercredi au niveau « crise » sécheresse, comme c’est déjà le cas pour la majeure partie des sept autres départements de Bourgogne-Franche-Comté, a-t-on appris auprès des préfectures. 

« Le mois de juillet 2020 est le plus sec jamais observé depuis 60 ans« , les « faibles précipitations et les fortes températures » du mois d’août ont encore aggravé la situation et « il n’est pas tombé une goutte d’eau » en septembre, constate la préfecture de Haute-Saône dans un communiqué, alors que les températures dépassent cette semaine 30 °C en plaine. La sécheresse est telle que « de nombreuses collectivités sont confrontées à des difficultés d’alimentation en eau potable », selon la préfecture qui assure que « 20 communes sont en situation de crise nécessitant l’utilisation de ressources exceptionnelles ou la livraison d’eau par camion citerne ».  En Haute-Saône, le manque d’eau a aussi des répercussions pour les services d’incendie et de secours. « Certains points d’eau prévus pour la défense incendie ne sont plus disponibles et les interventions sont rendues plus difficiles », souligne-t-on.  Face à la gravité et à la durée de cette sécheresse, la préfète de Haute-Saône, Fabienne Balussou, a décidé de renforcer le dispositif de limitation provisoire de l’eau par le passage au niveau 3 « crise » sur l’ensemble du département. « Aucune précipitation significative n’étant annoncée à court terme, la situation ne peut que continuer à s’aggraver », a-t-elle prévenu.  Le Territoire de Belfort, le Doubs et le Jura ont également été placés en niveau d’alerte « crise » sécheresse en septembre et certaines zones des départements bourguignons de Saône-et-Loire, de Côte-d’Or, de l’Yonne et de la Nièvre sont concernés depuis juillet et août.

Ceci vous intéressera aussi
Nord Franche-Comté : qu’ont voté les députés sur la constitutionnalisation du droit à l’avortement ?

3 votes pour. 2 votes contre. Dans le nord Franche-Comté, les élus de gauche et de droite se sont unis Lire l’article

Le fonds Maugis a fléché 37 millions d’euros vers 15 entreprises

Les membres du fonds Maugis ont visité des entreprises ayant bénéficié de l’accompagnement. Et de se rendre compte, sur le Lire l’article

L’hôpital Nord Franche-Comté s’équipe de huit nouveaux postes d’hémodialyse

L’hôpital Nord Franche-Comté a investi dans huit nouveaux postes d’hémodialyses. Un investissement chiffré à environ 650 000 euros pour faire Lire l’article

Malsaucy : 8 tonnes de poissons sains repêchés lors de la vidange

Un virus qui atteint les carpes Koï a nécessité, lors de la vidange du Malsaucy, un protocole spécifique pour l'éradiquer Lire l’article

Défilement vers le haut Aller au contenu principal