Pollution : la vitesse abaissée de 20 km/h sur l’autoroute jusqu’à samedi minuit

Le seuil d’alerte aux particules fines est dépassé et la procédure d’alerte a été lancée dans l’Aire urbaine vendredi. Elle sera suspendue ce samedi 10 février à minuit.

Samedi 10 février.- La procédure d’alerte a été maintenue samedi matin, mais cet après-midi, les préfectures du Doubs et du Territoire de Belfort annoncent qu’elle sera suspendue à minuit.

Vendredi 9 février.- Les préfectures du Doubs et du Territoire de Belfort ont annoncé la mise en place de la procédure d’alerte en raison de la pollution.
« ATMO Bourgogne-Franche-Comté, Association Agréée pour la Surveillance de la Qualité de l’Air en Bourgogne-Franche-Comté, a constaté un dépassement du seuil d’information et de recommandations en particules PM10 conduisant au déclenchement de la procédure d’alerte sur persistance de l’épisode, le 09/02/2018 et le 10/02/2018, sur le Doubs, écrit ainsi la préfecture du Doubs. En conséquence, (…) les limitations de vitesse sont réduites de 20 km/h par
rapport à la vitesse maximale autorisée sur la section de l’autoroute A36 traversant le département (poids lourds, véhicules légers) pour la journée de demain samedi 10 février 2018. »
Il en est de même dans la traversée du Territoire de Belfort.
Il est également interdit de brûler des déchets verts.

Ceci vous intéressera aussi
Héricourt : au centre Bretegnier, une plateforme novatrice pour réapprendre l’équilibre

La fondation Arc-en-Ciel vient d’investir dans son centre de médecine physique et de réadaptation Bretegnier, situé à Héricourt. Elle y Lire l’article

Boncourt : 118 Français concernés par la fermeture de British American Tobacco

Le cigarettier British American Tobacco (BAT) a annoncé fin octobre son intention de fermer son usine de Boncourt, en République Lire l’article

Belfort : la prime de la discorde au comité inter-entreprises des Trois-Chênes

Un mouvement de grève a été engagé au CIE des Trois-Chênes, qui gère les œuvres sociales des salariés de General Lire l’article

Le Belfortain Olivier Nasti élu chef de l’année de Gault et Millau

Olivier Nasti, chef du Chambard, en Alsace, a été élu cuisinier de l'année du guide gastronomique Gault et Millau, tandis Lire l’article

Défilement vers le haut Aller au contenu principal