Pérouse : dès l’école maternelle, les enfants apprennent le code de la route

Ce lundi, une piste cyclable pédagogique a été inaugurée à l’école maternelle de Pérouse. L’occasion de sensibiliser dès le plus jeune âge au code de la route. Mais aussi de créer un lien entre les enfants et la police.

Ce lundi, une piste cyclable pédagogique a été inaugurée à l’école maternelle de Pérouse. L’occasion de sensibiliser dès le plus jeune âge au code de la route. Mais aussi de créer un lien entre les enfants et la police.

Dans la cour de l’école de Pérouse, le marquage au sol est digne des plus beaux carrefours du Territoire. Rond-point, stop, passage piéton et  cédez-le-passage ont été tracés. Pour le plus grand bonheur des enfants, qui ont déjà tout compris. Quelques carambolages, deux ou trois grillages de stop, mais dans l’ensemble, les règles ont été assimilées. Le but : réussir à inculquer dès le plus jeune âge les règles du code de la route et notamment pour les cyclistes. « Une mission essentielle », selon le préfet du Territoire de Belfort, Jean-Marie Girier, alors que le département compte plus de 74 kilomètres de pistes cyclables.

L’autre mission, c’est celle de créer un lien entre la police et les jeunes générations. Présents lors de l’opération, les policiers interpellent, guident et conseillent les enfants présents. « C’est l’occasion de créer un lien pédagogique, autre que celui qu’on peut connaître », analyse le préfet. 

A Pérouse, les policiers apprennent aux enfants le code de la route sur la piste cyclable pédagogique.

Opération pédagogique

Cette opération fait partie du plan de sécurité routière, dans sa partie pédagogique. « Il est important de montrer qu’on agit aussi sur un point de vue purement pédagogique et pas seulement de manière répressive », pointe le préfet. Des propos tenus à la suite de l’annonce de la mise en circulation de deux nouvelles voitures banalisées ainsi que l’installation de quatre nouveaux radars tourelles (notre article).

« Nous avons du mal à trouver la bonne parade pour que les gens respectent le code de la route. Il y a encore beaucoup de conduites à risques sur les routes. Même en sanctionnant par suspension de permis, cela ne change pas forcément la donne », rappelait ce lundi le colonel Loisier lors d’une opération de contrôle routier. D’où l’intérêt de plus d’opérations pédagogiques sur les bonnes pratiques à adopter sur la route, et ce, dès le plus jeune âge, selon le préfet. 

Ceci vous intéressera aussi
Départementales : Marie-Do Beluche et Emmanuel Formet veulent ramener le canton de Bavilliers à gauche

Marie-Do Beluche, Emmanuel Formet, Martine Pauluzzi et Léo Prassel, quatuor divers gauche pour le canton de Bavilliers. | ©DR En Lire l'article

Delle : des travaux pour améliorer le centre d’accueil des demandeurs d’asile

A Delle, le foyer pour demandeurs d’asile va subir des travaux pour permettre d’accueillir les résidents dans la « dignité ». Budget Lire l'article

Loïc Lavaill : « Les médecins généralistes sont les soldats de cette crise »

Les médecins généralistes montent au créneau après un reportage d’Elise Lucet qui accuse, en partie, les professionnels de santé d’être Lire l'article

En Bourgogne-Franche-Comté, un jeune sur deux vit en zone rurale

L’Insee vient de dévoiler le résultat d’une étude sur les 702 000 jeunes de Bourgogne Franche-Comté de 3 à 24 Lire l'article

Défilement vers le haut