Nous autrement, la marque de l’agriculture coopérative en Bourgogne-Franche-Comté

L’Alliance BFC, qui fédère les coopératives Bourgogne du Sud, Dijon Céréales et Terre comtoise, crée la marque Nous Autrement, pour valoriser les producteurs, les filières et les produits de l’agriculture régionale.

L’Alliance BFC, qui fédère les coopératives Bourgogne du Sud, Dijon Céréales et Terre comtoise, crée la marque Nous Autrement, pour valoriser les producteurs, les filières et les produits de l’agriculture régionale.

L’Alliance BFC, qui fédère les coopératives Bourgogne du Sud, Dijon Céréales et Terre comtoise, regroupe 12 000 agriculteurs et 1 600 collaborateurs à travers la Bourgogne-Franche-Comté. Lundi, elle a lancé la marque Nous Autrement, qui vise à valoriser « les producteurs, filières et produits issus de l’agriculture régionale », insiste le communiqué de presse de l’opération. Cette démarche l’équité et à « rétribuer au juste prix l’acte de production [et à] apporter du revenu aux agriculteurs ».

« Dans un contexte de consommation qui évolue, qui met fortement en avant le local et la qualité, de façon encore plus marquée ces derniers mois, nous souhaitions valoriser le travail de qualité réalisé par nos adhérents agriculteurs », précise Clément Tisserand, agriculteur président de l’Alliance BFC et de la coopérative Terre Comtoise. « Les produits issus de nos coopératives, mais aussi de nos adhérents en circuit local vont pouvoir se rallier sous le pavillon Nous autrement, notre marque peut aussi intéresser les PME régionales de l’alimentaire avec lesquelles nous collaborons », ajoute-t-il. Dans le message, il y a du « Voyez-nous autrement » et du « Nous allons consommer autrement » indique l’Alliance BFC.

L’Alliance BFC, qui fédère les coopératives Bourgogne du Sud, Dijon Céréales et Terre comtoise, crée la marque Nous Autrement, pour valoriser les producteurs, les filières et les produits de l’agriculture régionale (©Alliance BFC).

« Nous souhaitons [que Nous Autrement] cohabite pleinement avec les autres marques développées dans le paysage régional. Elle sera complémentaire en étant porteuse des valeurs coopératives qui sont les nôtres », indique Christophe Richardot, directeur général de l’Alliance BFC. La marque doit faire progressivement son apparition début 2022, d’abord dans les 51 magasins Gamm Verts des trois coopératives de l’alliance.

Un comité d’agrément sélectionne depuis quelques semaines les produits qui pourront arborer la marque, selon un cahier des charges. La gamme est large :  productions végétales (céréales, oléoprotéagineux, légumineuses) et animales (viandes, oeufs) ; produits transformés d’alimentation et de terroir (farines, charcuteries, miels, jus…) ; produits destinés au jardin (plants et arbustes, supports de cultures d’origine locale) ou encore l’énergie (pellets bois, biogaz issu de la méthanisation). « Les 12 boulangeries du groupe Dijon Céréales (réseaux « L’Atelier du Boulanger » à Dijon et périphérie et « Fournil de l’Aubes’pain » en nord Côte-d’Or) ainsi que les 23 boulangeries du groupe Maison Roger (agglomération dijonnaise) porteront également NOUS AUTREMENT à travers leurs pains reflétant le savoir-faire des céréaliers, meuniers et boulangers de la région », indique le communiqué de presse.

Ceci vous intéressera aussi
Pr Alain Fischer : « La vaccination est une arme très puissante »

Le professeur Alain Fischer, président du conseil national d’orientation pour la stratégie vaccinale, a accordé un entretien exceptionnel aux médias Lire l'article

Bourgogne Franche-Comté. Une saison d’été 2021 en retrait par rapport au niveau d’avant-crise
Covid-19 : les départs en vacances sont interdits

Le nombre de nuitées dans des hébergements touristiques est en baisse par rapport à la saison estivale 2019, selon l’Insee. Les Lire l'article

Covid-19 : 100 000 doses supplémentaires allouées dans la région

L'ARS appelle à réaliser son rappel sans attendre la fin des fêtes. | © Katja Fuhlert de Pixabay L’agence régionale Lire l'article

Dans le Nord Franche-Comté, des échanges domicile-travail plus soutenus que dans les autres aires urbaines de la région

En Bourgogne-Franche-Comté, les déplacements domicile-travail entre les grandes villes se font rares, en comparaison avec les autres régions. Seules les Lire l'article

Défilement vers le haut