Mandeure : la production de Peugeot Motocycles reprend le 18 mai

Reprise progressive à Peugeot Motocycles, à Mandeure.

Reprise progressive à Peugeot Motocycles, à Mandeure. Les équipes des fonctions supports, du siège, ont repris ce lundi. L’usine de production, de son côté, repart dans une semaine. Pour le constructeur, le 2-roues se prête parfaitement aux nouvelles conditions de vie. Et l’électrique est encouragé.

Reprise progressive à Peugeot Motocycles, à Mandeure. Les équipes des fonctions supports, du siège, ont repris ce lundi. L’usine de production, de son côté, repart dans une semaine. Pour le constructeur, le 2-roues se prête parfaitement aux nouvelles conditions de vie. Et l’électrique est encouragé.

« Le redémarrage progressif de l’activité au siège Peugeot Motocycles à Mandeure dans le Doubs [est] le 11 mai et la production de l’usine française se fera à partir du 18 mai », indique Peugeot Motocycles dans un communiqué de presse daté de ce jour. Tout comme chez son homologue de l’automobile PSA avec qui il partage le nom Peugeot, la remise en route se fait progressivement chez Peugeot Motocycles, la marque de 2 et 3-roues, créée en 1898. Pour répondre aux enjeux du déconfinement, l’industriel déploie le programme Re-Act, qui promet de tirer « les enseignements de l’ère covid-19 », indique le communiqué. Ce programme regroupe des actions et des mesures destinées « à donner le cap », pour « se mobiliser et s’engager collectivement dans la reprise », explique Peugeot Motocycles, qui appartient intégralement aux Indiens de Mahindra depuis le mois d’octobre.

Une charte d’engagement

Concernant le protocole, on retrouve comme dans de nombreuses entreprises la mise en place de flux de circulation, la distribution de lunettes de protection, de masques, de gel hydroalcoolique, l’organisation d’espaces occupables, mais aussi la mise à disposition de vidéo tutorielles pour les salariés. La direction travaille également à la publication d’une charte d’engagement sur les savoir-être et savoir-faire attendus. Une dynamique enclenchée pour « marquer la reprise d’activité, tirer les premiers enseignements de cette crise et fédérer ses équipes », indique le communiqué. Chaque salarié devra la signer.

Dans les semaines à venir, le télétravail sera encouragé pour les salariés des fonctions support du siège de Mandeure, « lorsque c’est possible », comme pour les équipes de Levallois.

0
Si la garantie de votre scooter Peugeot Motocycles prend fin entre le 16 mars et le 31 mai, l’industriel a décidé de la prolonger jusqu’au 30 juin.

Peugeot Motocycle, spécialisée dans la fabrication de 2-roues et 3-roues de petites et moyennes cylindrées, enregistrait une bonne santé. En janvier, le 20 000e scooter Metropolis sortait même de l’usine de Mandeure, à l’arrêt depuis le début du confinement.

Un reprise favorable aux 2-roues

Si certains pensent que Peugeot Motocycles est fragilisée par la crise sanitaire, le constructeur y voit plutôt un second souffle. Les 2-roues sont « la solution de mobilité idéale face à la crise sanitaire », soutient la plus ancienne marque de 2-roues motorisés au monde encore existente. « La marque entend ainsi contribuer à la reprise de la vie économique et à l’écriture du « nouveau normal » où le quotidien et les priorités ne seront plus les mêmes », analyse le constructeur. Et de rappeler, par exemple, que les bus ne rempliront qu’à 30 % de leurs capacités. Que les RER n’accueilleront que 700 passagers contre 2 500 normalement. Peugeot Motocycles appuie aussi sur la liberté qu’offre ce moyen de transport. « Même si le Gouvernement préconise de privilégier la marche à pied et le vélo, en particulier pour 60 % des individus dont les trajets effectués aujourd’hui en France en voiture font moins de 5 kilomètres, l’utilisation d’un scooter pourrait être une solution accessible à envisager pour ceux qui ne peuvent s’inscrire dans ces modes de déplacement (pour des raisons de distance trop importante à parcourir, de transport de matériel…) », milite l’industriel.

Peugeot Motocycle croit finalement aux produits électriques, rappelant les aides de l’État et de certaines collectivités, citant le Peugeot e-ludix. Il a été conçu « pour se conduire avec la même facilité qu’un vélo ». Il va bénéficier d’une prime du Gouvernement de 400 euros, à laquelle peut s’ajouter des aides régionales et locales. Lorsqu’il sera en vente, dans quelques semaine, une offre leasing à 99 euros par mois sera proposée. « Plus que jamais, le constructeur entend accompagner l’accélération du changement que vit le monde entier », promet le constructeur.  

Ceci vous intéressera aussi
Faurecia : Bavans accueillera le site mondial de recherche sur l’hydrogène

Le site de Faurecia, à Bavans. | ©Google streetview. L'hydrogène est une valeur montante dans le nord Franche-Comté ? Marie-Guite Lire l'article

Le regard dans le rétro de l’industriel Michel Clerc sur Faurecia

Michel Clerc a été vice-président exécutif de Faurecia et a accompagné la croissance et l’internationalisation de cet équipementier automobile du Lire l'article

Municipales : le deuxième tour dans le Territoire de Belfort, le Doubs et la Haute-Saône
Municipales covid_2020

Sept communes du nord Franche-Comté élisent aujourd'hui leur conseil municipal à l'occasion d'un second tour reporté du 23 mars au Lire l'article

Municipales 2020 : les résultats du second tour dans le nord Franche-Comté

Bart, Bavilliers, Belfort, Héricourt, Mandeure, Valentigney , les résultats du deuxième tour des municipales sont ici. Dépouillement à la salle Lire l'article

Contenus sponsorisés


Défilement vers le haut