[L’été du vélo #5] Les pistes cyclables du pays de Montbéliard sur Google Street View

Les pistes cyclables du pays de Montbéliard visibles sur Google Street View

5e étape de notre périple de l’été du vélo. Le pays de Montbéliard compte près de 150 kilomètres d’itinéraires cyclables. Pays de Montbéliard Agglomération (PMA) s’est associée à Google pour visualiser depuis son ordinateur la physionomie des pistes cyclables. Une innovation peu commune en France.

5e étape de notre périple de l’été du vélo. Le pays de Montbéliard compte près de 150 kilomètres d’itinéraires cyclables. Pays de Montbéliard Agglomération (PMA) s’est associée à Google pour visualiser depuis son ordinateur la physionomie des pistes cyclables. Une innovation peu commune en France.

Au cours de l’été 2019, l’association Vélocité Pays de Montbéliard a sillonné le réseau cyclable de l’agglomération sur un tricycle. Elle transportait une caméra Google permettant de faire des photographies à 360°. Depuis quelques semaines, 90 kilomètres du réseau peuvent être visualisés depuis Google Street View. Comme sur le réseau routier. Les photos ont été traitées par le géant américain du numérique.

Cette opération est née d’un partenariat tissé entre l’agglomération et Google. « C’est un plus pour le réseau », apprécie Julien Sonet, en charge de la mise en œuvre de la politique cyclable, à l’agglomération. L’agglomération a sollicité Google pour ce partenariat afin « d’offrir à ceux qui font l’Eurovélo 6 sur le long court de pouvoir planifier leur parcours », poursuit l’agent. C’est aussi une invitation à découvrir en amont le territoire et à s’arrêter. Damien Charlet, vice-président en charge des mobilités, apprécie que l’on mêle dans ce projet « l’innovation, l’histoire et le patrimoine », à l’image du projet de mobilité qu’il souhaite approfondir.

(Ré)inventer les mobilités

« Nous avons un maillage extrêmement intéressant », analyse Damien Charlet. Un réseau de 150 km, qui se construit notamment autour de 6 circuits déployés sur des voies vertes. Et ces voies sont connectées les unes aux autres et rejoignent les sites structurants de l’agglomération : Montbéliard ; l’Axone ; La Citédo ; la base nautique de Brognard ; ou encore La Damassine. 8 autres circuits, sur routes, ont aussi été repérés par les institutions, proposant ainsi des itinéraires de voies partagées mais propices aux cycles. Une nouvelle carte les récapitule (à disposition au siège de PMA, à l’office du tourisme et dans les mairies).

Si ces parcours ont une dimension touristique indéniable, ils peuvent être aussi des axes pour des déplacements domicile-travail. Voire les « amener », estime Jérôme Sonet. Ces voies proposent un axe nouveau de déplacement, sécurisé, aux habitants. L’ouverture récente de la voie verte entre Bethoncourt et Montbéliard témoigne de cette dynamique.

De nouvelles pistes attendues

Une piste de 2 km a été ouverte entre Bethoncourt et Montbéliard. Elle longe la R.D. 438 et la Lizaine. Le raccordement entre Hérimoncourt et Audincourt (rue des Acacias) est finalisé ; les travaux permettant de terminer le linéaire de voie verte de 700 mètres vont être lancées. Petite innovation, encore : le revêtement sera équipé d’une peinture au sol phosphorescente, de couleur verte. « La nuit, un axe lumineux est visible aidant le déplacement des usagers », note Pays de Montbéliard Agglomération dans son dossier. Des réflexions sont menées  pour permettre aux vélos d’utiliser les voies en site propre du réseau EvolitY. Un test est en cours, rue de la Schliffe, à Montbéliard. Audincourt a formulé une demande similaire pour le pôle d’échange, à proximité du marché. Ces tests répondent à une « aspiration d’une part grandissante de nos concitoyens à une ville plus propre, plus apaisée plus respectueuse de l’environnement », relève la mairie de Montbéliard.

Damien Charlet veut inscrire le vélo « comme un moyen de transport complémentaire », dans ce territoire « rurbain ». « Ce n’est pas seulement quelque chose du passé », sourit-il. Il faut des transports en commun. Il faut des vélos. Il y a des voitures. Il pense notamment à développer le vélo-partage et inciter au covoiturage. « Le territoire s’y prête bien », estime celui qui est aussi adjoint à la mairie d’Audincourt. Il imagine par exemple disposer des stations de vélo-partage éloignés des centralités de l’agglomération, permettant ainsi de rejoindre le réseau de bus. Il ne veut pas forcément penser « comme dans une métropole ». « Nous devons répondre à des problèmes urbains, comme à des problèmes ruraux, souligne-t-il, avant de conclure : Nous avons quelque chose à inventer. » Un schéma directeur des pistes cyclables doit être voté dans les prochains mois.

  • Pour notre 6e étape, ce vendredi, focus sur Belfort où la mairie expérimente de nouvelles pistes cyclables.

Les mots des pistes cyclables

  • Piste cyclable : c’est une voie de circulation réservée aux cyclistes, séparée physiquement de la chaussée, par exemple par un terre-plein
  • Bande cyclable : c’est une voie de circulation réservée aux cyclistes, contiguë à la route et séparée par un marquage au sol spécifique
  • Chaussée à voie centrale banalisée (Chaussidou) : aménagement comprenant trois voies de circulation, dont notamment deux bandes cyclables qui entourent une voie centrale de circulation. C’est un espace de voirie partagée
  • Voie verte : « voies de communication autonomes réservées aux déplacements non motorisés, développées dans un souci d’aménagement intégré valorisant l’environnement et la qualité de vie […] pour garantir une utilisation conviviale et sécurisée à tous les usagers de toute capacité», indique la déclaration de Lille, en 2000. La voie verte dispose d’un panneau de circulation propre, carré, sur fond bleu, avec une bande verte qui le traverse et sur laquelle évoluent un cycliste et un piéton. Elle dispose d’un revêtement bitume
  • Eurovélo6 : Eurovélo renvoie un réseau de 16 itinéraires cyclables, à travers l’Europe, de 90 000 km. L’Eurovélo 6 relie la mer Noire, en Roumanie, à l’océan Atlantique (à Saint-Brévin-les-Pins), en France. Elle est mesure 3 653 km et relie notamment Saint-Louis, Mulhouse, Montbéliard, Besançon…
Ceci vous intéressera aussi
Le pays de Montbéliard peut accueillir des athlètes des JO 2024
Le pays de Montbéliard peut accueillir des athlètes des JO 2024

Paris accueille les Jeux olympiques 2024. | ©Rudy and Peter Skitterians de Pixabay Pays de Montbéliard Agglomération, labellisé en 2019 Lire l'article

Frédéric Barbier et Denis Sommer appellent « à la responsabilisation de tous les élus »
Frédéric Barbier et Denis Sommer appellent « à la responsabilisation de tous les élus »

Les deux députés La République en Marche du pays de Montbéliard, Denis Sommer et Frédéric Barbier, réagissent à la polémique Lire l'article

Pays de Montbéliard: les services maintenus à l’agglomération
La plupart des services demeurent en activité.

Les déchèteries restent ouvertes.| © Pays de Montbéliard Agglomération Pendant le confinement, l’organisation de Pays de Montbéliard Agglomération (PMA) est Lire l'article

« Il faut cliquer local » pour soutenir les commerçants

Ce nouveau confinement fragilise les commerces non-essentiels. Et il encourage une nouvelle fois la e-consommation. Mais les deux ne sont Lire l'article

Contenus sponsorisés


Défilement vers le haut