Les investissements étrangers se renforcent en Bourgogne-Franche-Comté

117 projets d’investissements d’entreprises étrangères ont été enregistrés en Bourgogne-Franche-Comté, en 2021. Si la région se classe toujours 6e des régions en France pour capter ces investissements, elle enregistre cependant une hausse de 29 % des projets et se classe surtout 3e des régions en termes de projets dans la production. Renforçant ainsi son identité industrielle.

117 projets d’investissements d’entreprises étrangères ont été enregistrés en Bourgogne-Franche-Comté, en 2021. Si la région se classe toujours 6e des régions en France pour capter ces investissements, elle enregistre cependant une hausse de 29 % des projets et se classe surtout 3e des régions en termes de projets dans la production. Renforçant ainsi son identité industrielle.

En mai 2020, les deux entités du Suisse Van Roll installées à Delle sont placées en redressement judiciaire. L’une est reprise par une ancienne salariée et devient Isola Composite France. La deuxième, Delle Fil SAS, est reprise en mars 2021 par le groupe familiale espagnol Vincente Torns et porte désormais le nom de Vincente Torns group Delle Fil SAS ; l’entreprise espagnol avait déjà une implantation en France, dans la région lyonnaise. L’entreprise fabrique des fils de bobinage pour le domaine électrique. 78 emplois ont été préservés et des investissements sont en cours, soutenus par France relance et le fonds Maugis (lire notre article).

116 autres exemples d’investissements directs étrangers (IDE) ont été recensés en 2021, en Bourgogne-Franche-Comté, permettant de créer ou de maintenir 2 548 emplois insiste l’agence. 117 projets représentent une hausse de 29 % du nombre de projets par rapport à 2020 (91 projets), année marquée par la crise sanitaire. Sur le total, 36 sont des projets de création, concernant 1 060 emplois. En 2019, la région avait enregistré 114 investissements directs étrangers et 54 en en 2018.

44 % de projets industriels

La région se classe 6e région de France en termes du nombre de projet. Mais elle se classe 3e lorsque l’on regarde les projets dans la production. 52 projets de ce type ont été enregistrés en 2021, dont 10 concernant la production de machines et d’équipements. « Le secteur automobile occupe une place centrale dans les investissements régionaux. L’automobile est le premier secteur d’accueil des emplois. La région Bourgogne-Franche-Comté accueille 14% du total des investissements étrangers du secteur Constructeurs automobiles et équipementiers », observe l’agence régionale économique (AER) Bourgogne-Franche-Comté. « Nous disposons également d’une main d’œuvre qualifiée et d’une capacité d’innovation reconnue internationalement sur les filières stratégiques d’avenir », estime Marie-Guite Dufay, présidente socialiste du conseil régional Bourgogne-Franche-Comté

L’Allemagne est le premier pays qui investit, avec 26 % des projets en 2021, 29 % en 2020. On peut notamment penser à l’entreprise Welp, qui va débuter une activité de blindage de véhicules en 2022 à Hérimoncourt, sur l’ancien site PSA. La Belgique pèse 15 % des projets, les États-Unis 14 %, les Pays-Bas 6 % et le Royaume-Uni 4 %. « La situation géographique et la présence d’axes majeurs de communication font partie des facteurs clés de succès », remarque l’AER. Plus que s’installer, les investisseurs développent leur projet en Bourgogne-Franche-Comté : sur les 117 projets, 79 sont des extensions, qui impliquent la création de nouveaux emplois (1 163 emplois en 2021).

« Accessibilité, qualité de vie, proximité des grandes métropoles européennes, autant d’atouts qui font que notre région est propice pour le développement d’activités économiques », relève Marie-Guite Dufay. « Année après année, la Bourgogne-Franche-Comté se positionne comme une destination propice au développement de projets d’entreprises étrangères », apprécie de son côté Jean-Claude Lagrange, président de l’AER.

En 2021, 1 607 projets d’investissements ont été recensés en France, soit une hausse de 32 % par rapport à 2020, permettant la création ou le maintien de 45 008 emplois. 460 projets industriels d’origine étrangère ont été enregistrés. En 2019, avant la pandémie, 1 468 projets étrangers avaient été enregistrés. Ce niveau de 2021 est « historique », analyse Business France dans son bilan, publié ce lundi.

PUB
Ceci vous intéressera aussi
Bourgogne-Franche-Comté : semaine estivale du don de sang 

Du 16 au 20 août, les équipes des 8 maisons du don de la région proposent une semaine à thème Lire l'article

Dedihcated, un outil pour soutenir la transformation numérique des PME

Le conseil régional Bourgogne-Franche-Comté et le pôle Véhicule du Futur lance à l’automne Dedihcated BFC, un outil pour soutenir l’innovation Lire l'article

Les 4 infos à retenir sur la natalité en Bourgogne Franche-Comté

L'INSEE a publié son bilan démographique pour 2021 dans la région. Au-delà de la crise sanitaire, le recul de la Lire l'article

Des vers luisants dans la nuit

Les habitants de la région Bourgogne-Franche-Comté sont invités à participer à une enquête en ligne pour recenser les vers luisants Lire l'article

Défilement vers le haut