Les bons plans écolo pour se rendre aux Eurockéennes

Le conseil régional Bourgogne-Franche-Comté met en place une tarification réduite des trains express régionaux (TER) en direction de Belfort, entre le 30 juin et le 3 juillet, à l’occasion du festival des Eurockéennes. Une navette gratuite conduit aussi au Malsaucy.

Timéo Le Borgne

Le conseil régional Bourgogne-Franche-Comté met en place une tarification réduite des trains express régionaux (TER) en direction de Belfort, entre le 30 juin et le 3 juillet, à l’occasion du festival des Eurockéennes. Une navette gratuite conduit aussi au Malsaucy, depuis la gare de Befort

Du 30 juin au 2 juillet, 17 allers-retours en navette ferroviaire sont prévus quotidiennement entre la gare de Belfort-Ville et la gare de Bas-Evette, située à proximité immédiate du Malsaucy, écrin des Eurockéennes de Belfort. Ces navettes sont gratuites. La première navette part de Belfort à 15 h 29. Et le dernier départ de Bas-Évette est programmé à 3 h 23, jeudi et vendredi, mais à 4 h 53, samedi (retrouvez tous les horaires ci-dessous). Il n’y a pas de navettes TER programmées dimanche 3 juillet.

Encourager le covoiturage

Par ailleurs, la Région propose des allers-retours en TER à prix réduit, « à destination de Belfort et au départ des principales gares de la région », peut-on lire dans un communiqué. L’aller-retour coûte 4 euros, 10 euros ou 24 euros pour un adulte en fonction de la gare de départ. Il est de 2 euros pour les enfants de 4 ans à 11 ans, inclus. Attention, toutefois : « Les billets sont en vente uniquement sur le site internet TER Bourgogne-Franche-Comté dans la limite des places disponibles », prévient le conseil régional (à retrouvez ici).

Les Eurockéennes répertorient, de leurs côtés, les différents moyens de se rendre sur site à partir de Belfort, pour limiter l’usage de la voiture. Le festival propose notamment des alternatives telles que le covoiturage ou le vélo. « Selon le Shift Project, 50 % des émissions de CO2 du festival proviennent des transports des festivaliers, relève le festival sur son site Internet. Le covoiturage permettrait de réduire drastiquement cet impact. » Vous cherchez une voiture ? Vous proposez une place dans votre véhicule ? Le festival s’est rapproché de la plateforme Togetzer pour permettre aux festivaliers de se mettre en relation (à lire ici). Un parking à vélo sécurisé est également mis à disposition des festivaliers.

Ceci vous intéressera aussi
338 armes récupérées dans le Territoire de Belfort

L’opération d’abandon d’armes à l’État a été fructueuse dans le Territoire de Belfort. Plus de 300 armes et près de Lire l’article

En 1906, à Belfort, la « résurrection » d’un mort fait le tour du monde !

En ce mois de janvier 1906, des médias du monde entier évoquent une affaire extraordinaire survenue au tribunal de Belfort. Lire l’article

« On n’imagine pas qu’on a autant de soudage autour de nous »

Selectarc, à Grandvillars, a accueilli, mercredi, une phase de sélection du championnat de France de soudure, organisé au mois de Lire l’article

Stellantis : « la déception » des syndicats après d’âpres négociations

Les négociations annuelles obligatoires (NAO) se sont terminées au cœur de la nuit de jeudi à vendredi. La dernière proposition Lire l’article

Défilement vers le haut Aller au contenu principal