Le covid-19 ne doit pas faire renoncer aux soins indispensables

L'ARS Bourgogne-Franche-Comté invite très fortement les malades chronique à consulter leur médecin normalement.

L’ARS Bourgogne-Franche-Comté, à l’occasion de son bilan quotidien, invite très fortement les malades chroniques, les personnes souffrant de troubles psychiatriques, les femmes enceintes et les jeunes enfants, les personnes nécessitant une intervention chirurgicale urgente, à consulter normalement leur médecin.

(AFP)

L’ARS Bourgogne-Franche-Comté, à l’occasion de son bilan quotidien, invite très fortement les malades chroniques, les personnes souffrant de troubles psychiatriques, les femmes enceintes et les jeunes enfants, les personnes nécessitant une intervention chirurgicale urgente, à consulter normalement leur médecin.

« Près de 1 300 patients (1 294) sont soignés dans les hôpitaux de la Bourgogne-Franche-Comté pour des formes graves du coronavirus, indique l’ARS de Bourgogne-Franche-Comté ce dimanche de Pâques, dans son bilan quotidien. Un chiffre qui augmente toujours et continue d’exiger un très haut niveau de réponse sanitaire. La tension ne faiblit pas, en particulier dans les services de réanimation, où 278 malades sont pris en charge. Covid-19 est responsable de 500 décès en établissements de santé. Au sein des établissements médico-sociaux de la région, aucun nouveau décès lié au Covid-19 n’a été signalé depuis hier samedi. 1 441 personnes sont par ailleurs sorties d’hospitalisation. Ces données montrent qu’il demeure absolument indispensable de rester chez soi, dans un but de protection individuelle et collective. »

« Le confinement ne doit pas être un obstacle à la continuité des soins essentiels dont l’Agence Régionale de Santé souligne l’importance, pour ne pas retarder indûment une prise en charge et risquer une perte de chance. La continuité doit être assurée tout particulièrement pour les patients atteints d’une maladie chronique ou de troubles psychiatriques, les femmes enceintes et les jeunes enfants, les personnes nécessitant une intervention chirurgicale urgente, mais également des prises en charge médicales ne pouvant être différées, comme la cancérologie. Ces soins et examens indispensables sont maintenus et accessibles, en ville comme à l’hôpital. Grâce à tous les acteurs, une organisation territoriale cohérente est effective en Bourgogne-Franche-Comté. Toutes les précautions sont prises pour que l’accueil des patients non-porteurs du virus se fasse dans les meilleures conditions et que le risque de contamination soit évité. »

« Dans leurs cabinets, en maisons de santé… les professionnels libéraux se sont organisés pour recevoir les patients en toute sécurité, assure l’ARS. Hôpitaux et cliniques de la région proposent aussi des circuits de prise en charge distincts pour les patients porteurs du COVID et des secteurs hospitaliers hors COVID. L’ARS rappelle enfin que face à toute urgence courante, les centres 15 sont mobilisés pour orienter les patients en fonction de leur situation médicale. »

Ceci vous intéressera aussi
Belfort : contre le covid 19, un « vaccinodrome » au Phare
La campagne de vaccination débutera dans les Ehpad de Bourgogne-Franche-Comté dès début janvier. Image par Tumisu de Pixabay

Le gymnase le Phare à Belfort accueillera à partir de mardi un centre de vaccination contre le covid 19. Un Lire l'article

14 000 doses de vaccin Moderna arrivent à Besançon, Dijon et Lons-le-Saunier
14 000 doses de vaccin Moderna et 30 000 doses de vaccin Pfizer sont livrées cette semaine, selon l'ARS. Image par Willfried Wende de Pixabay 

L'ARS de Bourgogne Franche-Comté annonce l'arrivée du vaccin Moderna, validé en fin de semaine dernière, dans la région cette semaine. Lire l'article

Covid-19 : des centres de vaccination à Audincourt, Giromagny et Grandvillars
Covid-19 : des centres de vaccination à Audincourt, Giromagny et Grandvillars

Le déploiement de la stratégie de vaccination contre la covid-19 se poursuit. Après l’ouverture des centres de Belfort, Trévenans et Lire l'article

Covid-19 : le collège René-Goscinny de Valdoie ferme après la découverte de 28 cas
Un arrêté préfectoral va suspendre, pendant une semaine, l’accueil des élèves du collège Goscinny de Valdoie, après la découverte d’une trentaine de cas positifs à la covid-19

Un arrêté préfectoral va suspendre, pendant une semaine, l’accueil des élèves du collège René-Goscinny de Valdoie, après la découverte d’une Lire l'article

Contenus sponsorisés


Défilement vers le haut