Le 24e Festival des cinémas d’Asie de Vesoul donne la parole aux femmes

Vingt films en compétition seront présentés à partir de mardi et jusqu’au 6 février et quatre-vingt-dix films au total. Un tiers répondent à la thématique 2018 : « Paroles de femmes ».

Le Festival international des cinémas d’Asie (Fica) de Vesoul, plus ancien festival du genre en Europe débutera le mardi 30 janvier. Il donnera la parole aux femmes pour sa 24e édition quatre mois après le début de l’affaire Harvey Weinstein, ont annoncé les organisateurs. Jusqu’au 6 février, quatre-vingt-dix films rares seront présentés en Haute-Saône. Un tiers des films ont été sélectionnés pour répondre à la thématique « Paroles de femmes ».
« On s’aperçoit que les femmes, brimées par la société patriarcale, ont souvent peu la parole. Leur donner la parole nous semblait donc extrêmement important, alors que l’affaire Harvey Weinstein – producteur américain accusé de viol et d’agressions sexuelles – a libéré leur voix », a déclaré, Jean-Marc Thérouanne, le créateur et délégué général du Fica.
Cette thématique sera abordée en présence de la première réalisatrice afghane Roya Sadat, de la réalisatrice palestinienne Mai Masri, de la réalisatrice mongole Byambasuren Davaa, de la réalisatrice coréenne Han Kyung-mi, des réalisatrices Jill Coulon et Isabelle Dupuy-Chavanat et de l’actrice philippine Liza Dino-Seguerra.

De Cannes à Vesoul

Le Fica propose vingt films en compétition, dans différentes catégories, dont certains sont le fruit du travail de réalisateurs confirmés, tels Wang Chao (Chine) ou Ebrahim Moktari (Iran), et d’autres celui de jeunes talents prometteurs.
Le réalisateur chinois Wang Xiaoshuai – Prix du Jury à Cannes pour Shanghai Dreams, Ours d’argent à Berlin pour Beijing Bicycle et Une Famille Chinoise – sera le président du jury international qui remettra le « Cyclo d’Or », la plus haute distinction du festival de Vesoul.

Le festival saluera également le travail du réalisateur syrien Mohamad Malas, présent à Vesoul, en proposant une rétrospective de l’intégrale de son œuvre. Les cinéastes de Mongolie seront par ailleurs mis à l’honneur dans le cadre d’une rétrospective de seize films allant de 1936 à aujourd’hui, en présence de plusieurs d’entre eux.

Le FICA, créé en 1995 par un couple de documentalistes de Haute-Saône, est le plus ancien festival d’Europe consacré au cinéma asiatique et le plus fréquenté, avec 30000 spectateurs chaque année. Il est le seul des festivals asiatiques européens à présenter des films de l’ensemble de l’Asie géographique, du Proche à l’Extrême-Orient, de l’Oural au Pacifique et du Canal de Suez à l’Océan Indien, selon Jean-Marc Thérouanne.

Fica, jusqu’au 6 février, cinéma Majestic à Vesoul – www.cinemas-asie.com 

(AFP)

Ceci vous intéressera aussi
La famille d’Alexia réclame une peine « à la hauteur de nos souffrances, Daval prêt à « payer »
Jonathann Daval procès novembre Vesoul

Jonathann Daval s'est dit prêt à "payer" pour le meurtre de sa femme Alexia, vendredi devant les assises de la Lire l'article

Réclusion criminelle à perpétuité requise contre Jonathann Daval
Palais de justice de Vesoul en Haute-Saône.

L'avocat général a demandé la perpétuité. Les avocats de la défense doivent plaider ce samedi après-midi, pour un verdict attendu Lire l'article

« Pardon, pardon », demande une dernière fois Jonathann Daval
Me Randall Schwerdorffer

Les avocats de Jonathann Daval ont réclamé ce samedi après-midi « un jugement, pas une vengeance », avant que l'accusé ne demande Lire l'article

Jonathann Daval condamné à 25 ans de réclusion criminelle
Jonathann Daval procès novembre Vesoul

Epilogue de la semaine de procès à Vesoul: Jonathan Daval est condamné à 25 ans de prison. Ses avocats ont Lire l'article

Contenus sponsorisés


Défilement vers le haut