L’ARS confirme une multiplication des tests, pour identifier et isoler les malades

L’agence régionale de santé revient en détails sur la nouvelle stratégie de tests, en cours de déploiement.

Dans son bulletin quotidien, ce jeudi soir, l’agence régionale de santé revient en détails sur la nouvelle stratégie de tests, en cours de déploiement.

Dans son bulletin quotidien, ce jeudi soir, l’agence régionale de santé revient en détails sur la nouvelle stratégie de tests, en cours de déploiement.

C’est une révolution dans cette pandémie ! On évoque (enfin), à la suite de l’allocution du président de la République, des tests d’envergure. « Tester, à compter de la sortie du confinement, toute personne présentant des symptômes du coronavirus, pour identifier et isoler les malades », annonce comme objectif l’agence régionale de santé dans son bulletin quotidien, ce jeudi soir. Elle dit être engagée pleinement dans cette voix.

« La stratégie de tests repose actuellement sur les tests diagnostiques virologiques dits « PCR », qui détectent si la personne est porteuse du virus au moment où ils sont pratiqués. Des tests sérologiques fiables, permettant pour leur part d’établir si la personne a rencontré́ le virus et est immunisée, ne sont pas encore disponibles », détaille l’agence.

Les données de la pandémie

  • 1 370 cas de covid-19 hospitalisés (29 patients de plus
  • 279 patients en réanimation (5 patients de plus)
  • 607 décès en établissements hospitaliers (26 de plus que mercredi)
  • 1 659 retours à domicile enregistrés (65 de plus)

Déjà 3 600 tests en 3 semaines

Pour le moment, les tests étaient pratiqués sur les malades graves hospitalisés, les personnels soignants présentant des symptômes, en vue de les isoler des patients, les 3 premiers résidents symptomatiques des établissements médico-sociaux, ainsi que les patients fragiles : malades chroniques, femmes enceintes, pour surveiller leur évolution.

Comme nous l’annoncions mardi, la stratégie évolue dans les structures médico-sociales et les Ehpad en particulier. Elle est désormais élargie :

  • à tout le personnel soignant, même sans symptôme, là où le virus fait son apparition chez les soignants ;
  • et seulement s’il est possible d’aménager des unités dédiées aux seuls malades, à tous les résidents dans les établissements dans lesquels de premiers cas ont été́ confirmés.

Près de 65 établissements, surtout des Ehpad, ont été identifiés comme prioritaires, en accord avec les préfectures et les conseils départementaux. Ils « ont engagé le processus de dépistage des soignants et/ou des résidents. À ce stade, en moins de trois semaines, plus de 3 600 tests ont été́ réalisés » dans la région.

Augmenter la capacité des tests

Selon l’ARS, pour atteindre les objectifs nationaux au terme du confinement, la capacité de tests doit augmenter en s’appuyant sur :

– tous les centres hospitaliers de la région ;
– tous les laboratoires de biologie médicale privés ;
– tous les laboratoires qui ne pratiquent pas la biologie humaine d’habitude (laboratoires de recherche, vétérinaires et départementaux), mais sont prêts à mettre leur capacité́ de test à disposition d’un laboratoire de biologie médicale public ou privé.

« Cette montée en charge repose aussi sur le déploiement de capacités de tests à haut débit pour renforcer les laboratoires existants », indique finalement l’ARS.

[infogram id="c2a88f8d-f33e-46d2-9df0-055d4392fb19" prefix="Wgs" format="interactive" title="Covid-19 – les chiffres clés en établissements hospitaliers en Bourgogne-Franche-Comté"]
Ceci vous intéressera aussi
Fléau pour les allergiques, l’ambroisie surveillée dans la région 

L’Atmo, association agréée de surveillance de la qualité de l'air, a démarré ce lundi 1er août une campagne de surveillance Lire l'article

Dans le secteur privé, le manque de reconnaissance des métiers de l’humain suscite l’exaspération

Dans les métiers de l’humain, tout le monde n’est pas traité à la même enseigne. Notamment dans le secteur du Lire l'article

Dedihcated, un outil pour soutenir la transformation numérique des PME

Le conseil régional Bourgogne-Franche-Comté et le pôle Véhicule du Futur lance à l’automne Dedihcated BFC, un outil pour soutenir l’innovation Lire l'article

Les 4 infos à retenir sur la natalité en Bourgogne Franche-Comté

L'INSEE a publié son bilan démographique pour 2021 dans la région. Au-delà de la crise sanitaire, le recul de la Lire l'article

Défilement vers le haut