La première usine de batteries électriques espérée dans le pays de Montbéliard

La Région Bourgogne Franche-Comté a annoncé son intention de se positionner pour accueillir la première usine de batteries électriques nouvelle génération de France. Au cœur de la principale région de production automobile de France.

Marie-Guite Dufay, présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté, a bien entendu les propos du président de la République visant à soutenir et développer la filière des batteries électriques nouvelle génération. « Je souhaite que notre territoire, pionnier en la matière, se positionne dès maintenant pour accueillir une usine en France », confie-t-elle dans un communiqué, avant de noter : forte d’une filière de 45 000 emplois réunissant constructeurs, équipementiers internationaux et sous-traitants, et d’un écosystème pluriel et reconnu, notre région est plus que jamais déterminée à soutenir l’ouverture de cette première usine de batteries « made in France ». » La présidente a adressé un dossier de candidature à Emmanuel Macron.

Au plus près des constructeurs

La Région est prête à étudier tout projet d’installation, mais vise déjà la zone libérée par PSA dans le cadre du développement de son projet PSA 2022 et de son usine du futur. « [Elle] dispose d’une desserte rail, route et fluviale, ainsi que de bâtiments industriels adaptés », constate la présidente dans son communiqué de presse, avant de remarquer : Dans le cadre de son projet (…) PSA investit 200 millions d’euros pour que son usine soit capable d’accueillir au plus vite tous les types de motorisation. Implanter cette future activité dans l’agglomération de Montbéliard a évidemment du sens puisque les sites de Sochaux et de Mulhouse concentrent plus de la moitié de la production automobile française. »