La chambre des métiers change de majorité dans le Territoire de Belfort

La liste Fiers d’être artisans, soutenue par la CPME et la fédération du bâtiment, a remporté d’un cheveu les élections à la chambre des métiers et de l’artisanat du Territoire de Belfort. Son futur président sera Nicolas Morel. À l’échelle régionale, le département sera en minorité. C’est la liste La Voix des artisans qui conserve la majorité.

La liste Fiers d’être artisans, soutenue par la CPME et la fédération du bâtiment, a remporté d’un cheveu les élections à la chambre des métiers et de l’artisanat du Territoire de Belfort. Son futur président sera Nicolas Morel. À l’échelle régionale, le département sera en minorité. C’est la liste La Voix des artisans qui conserve la majorité.

La campagne électorale qui a accompagné les élections consulaires de la chambre des métiers et de l’artisanat (CMA) a été particulièrement tendue. À couteaux tirés entre deux listes, Fiers d’être artisans et La Voix des artisans, deux déclinaisons locales de mouvements syndicaux patronaux à l’échelle nationale (lire notre article).

Dans le Territoire de Belfort, la liste Fiers d’être artisans remporte le scrutin, alors que c’était la liste La Voix des artisans, soutenue notamment par la Capeb, qui était aux manettes depuis 5 ans. Le résultat est très serré ! Fiers d’être artisans recueille 242 voix, contre 226 pour La Voix des artisans. La chambre des métiers et de l’artisanat du Territoire de Belfort sera présidée par Nicolas Morel, à la tête de l’entreprise Toitures Morel, à Giromagny, qui compte une trentaine de salariés. La liste détiendra 14 des 25 sièges du conseil belfortain. À l’échelle régionale, cette liste n’a gagné que deux départements sur huit. Elle remporte aussi la Haute-Saône avec 22 voix d’avance. À l’échelle régionale la liste La Voix des artisans recueille globalement 3 966 voix contre 3 035 voix pour la liste Fiers d’être artisans. Cette dernière talonne La Voix des artisans dans trois départements : en Côte-d’Or (35 voix d’écart), dans le Doubs (78 voix d’écart) et dans l’Yonne (21 voix d’écart).

Une route des artisans

« C’est le début d’un changement », confie Nicolas Morel, la tête de liste Fiers d’être artisans. « Nous avons fait beaucoup de travail de terrain », ajoute-t-il. Et de déclarer : « Ce que je souhaite, d’ici la fin de mon mandat, c’est que les artisans, quel que soit leur secteur, taille ou syndicat, apprécient leur chambre des métiers. Qu’ils y trouvent un intérêt et une utilité. » Le futur président est marqué par l’abstention forte à ce scrutin ; on enregistre seulement 14,15 % de participation, sur 3 641 inscrits.

Dans son programme, il avait notamment noté l’importance d’accompagner la transition énergétique et numérique des artisans. « Il est important d’apporter un soutien dans ces nouvelles demandes », confirme Nicolas Morel. Des formations ou des outils commun pourraient être développés, mais il est encore trop tôt pour en parler. Par contre, il fera déjà « un état des lieux » de la délégation belfortaine de la chambre des métiers et veut faire une visite à tous les artisans du département. « Je suis le président des artisans et de tous les artisans, insiste-t-il, même si je viens de la fédération du bâtiment. »

Il évoque aussi la mise en place de la Route des artisans, pour qu’ils présentent « leur savoir-faire ». Il pense aux fleuristes, à des artisans qui façonnent des escaliers d’art (notre article sur Olivier Marczak par exemple). Il imagine se lier à Philippe Heittman, le gérant du camping de l’étang des Forges, pour créer des synergies avec les touristes.

Au niveau régional, il ne veut pas se positionner dans une posture systématique d’opposition, alors que la liste La Voix des artisans a obtenu la majorité. « S’il y a de bonnes idées, je voterai pour. Je suis là pour tous les artisans. Et je serai contre si j’estime qu’ils sont lésés », confie celui qui aime écouter chaque artisan parler de son savoir-faire. Il veillera aussi à ce que les initiatives régionales soient répercutées à l’échelle de Belfort. Du Territoire de Belfort, sept élus de la liste La Voix des artisans et cinq élus de la liste Fiers d’être artisans siègeront à l’instance régionale.

On compte dans le Territoire de Belfort 2 735 entreprises artisanales, soit 7 818 actifs ; 38 % de ces entreprises sont des entreprises du bâtiment, 33 % des services et activités non réparties, 16 % de la production et 13 % de l’alimentation.

Ceci vous intéressera aussi
21 agents de l’hôpital Nord-Franche-Comté risquent la radiation le 15 décembre

Une vingtaine d'employés de l'hôpital de Belfort qui refusent la vaccination, dont une minorité de soignants, risquent d'être radiés à Lire l'article

Trévenans : des infirmiers de l’hôpital alertent sur les incohérences du redéploiement des effectifs
Filtrage des visites pendant la période de plan Blanc, en novembre 2020, à l'hôpital Nord-Franche-Comté.

Ce vendredi, à l’initiative des infirmiers de blocs opératoires (Ibode), un mouvement de grève surprise a été initié. En cause : Lire l'article

Trévenans : à l’hôpital, les soignants réaffirment le droit à tous d’être soigné

Mardi 11 janvier, une soixantaine de soignants, étudiants et retraités ont manifesté devant l’hôpital Nord Franche-Comté pour affirmer leur mécontentement Lire l'article

Covid-19 : les restrictions évoluent à l’hôpital Nord-Franche-Comté

L’hôpital Nord-Franche-Comté allège les restrictions vis-à-vis des visites, compte tenu de l’évolution de la pandémie de covid-19. Une pandémie, qui Lire l'article

Défilement vers le haut