Joël Mathurin : « Éviter une mise sous tension de l’hôpital »

Anne Vignot, maire de Besançon, et Joël Mathurin, préfet du Doubs, le 31 août.

La préfecture du Doubs a énuméré ses nouvelles mesures à la suite du classement en zone rouge du département, ce week-end, comme le Territoire de Belfort. Le port du masque s’étend. L’obligation d’espace est réintroduit. Un travail avec les débits de boisson va être entamé.

La préfecture du Doubs a énuméré ses nouvelles mesures à la suite du classement en zone rouge du département, ce week-end, comme le Territoire de Belfort. Le port du masque s’étend. L’obligation d’espace est réintroduit. Un travail avec les débits de boisson va être entamé.

« Dans les trois semaines à venir, tout va se jouer pour éviter une mise sous tension de l’hôpital de Besançon et du nord Franche-Comté. » À l’occasion d’une conférence de presse, organisée ce lundi, le préfet du Doubs, Joël Mathurin, a replacé les enjeux, alors que le département vient d’être classé comme une zone de circulation active du virus SARS-CoV-2, responsable de la covid-19. « Nous sommes dans une logique de sursaut. Tout doit être fait pour éviter une mesure de confinement général que personne ne veut revivre », insiste-t-il. Des contrôles vont être faits et des sanctions prises. Notamment des décisions de fermeture administrative, « notamment dans les débits de boisson ».  

Si le masque était obligatoire dans les centre-ville de Besançon et Montbéliard (le périmètre est agrandi), ainsi que dans les transports en commun ou dans les lieux recevant du public, il le sera aussi dorénavant dans le centre-ville de Pontarlier. « C’est aujourd’hui qu’on travaille à la santé de demain de nos concitoyens. Nous allons renforcer les mesures du port du masque en l’étendant à l’ensemble du centre-ville de Montbéliard », a indiqué Marie-Noëlle Biguinet, maire de Montbéliard, qui regarde également pour installer un centre de dépistage.

Télétravail

« Le port du masque sera rendu obligatoire sur l’ensemble des campus de l’enseignement supérieur et cités universitaires dans un rayon de 50 mètres aux abords, comme pour les établissements scolaires », indique également la préfecture. Une concertation va s’ouvrir avec les maires des chefs-lieux de canton, les communes de plus de 5 000 habitants et les présidents d’intercommunalités afin d’évoquer les mesures à envisager comme le port obligatoire du masque dans leur centre-ville et bourg-centre. Dans les lieux d’accueil du public, le classement en zone rouge implique « de réintroduire l’obligation de l’espacement d’au moins un siège entre chaque personne ou groupe de moins de 10 personnes venant ensemble », rappelle la préfecture. Les cérémonies de mariage et d’enterrement doivent respecter strictement outre le port du masque la distanciation de 4m2 par personne.

Le télétravail est de nouveau recommandé. « Un travail sera engagé dès cette semaine avec les représentants des débits de boissons dans le département afin d’envisager des mesures pour parfaire l’application du protocole sanitaire permettant le respect des gestes barrières et de la distanciation physique », indique la préfecture. « Il est rappelé que les clients ne peuvent conserver une station debout dans les bars et restaurants et les gérants de ces établissements doivent s’assurer qu’ils sont assis », poursuit-elle. Les buvettes sont interdites dans les enceintes sportives.

Ceci vous intéressera aussi
338 armes récupérées dans le Territoire de Belfort

L’opération d’abandon d’armes à l’État a été fructueuse dans le Territoire de Belfort. Plus de 300 armes et près de Lire l’article

En 1906, à Belfort, la « résurrection » d’un mort fait le tour du monde !

En ce mois de janvier 1906, des médias du monde entier évoquent une affaire extraordinaire survenue au tribunal de Belfort. Lire l’article

« On n’imagine pas qu’on a autant de soudage autour de nous »

Selectarc, à Grandvillars, a accueilli, mercredi, une phase de sélection du championnat de France de soudure, organisé au mois de Lire l’article

Stellantis : « la déception » des syndicats après d’âpres négociations

Les négociations annuelles obligatoires (NAO) se sont terminées au cœur de la nuit de jeudi à vendredi. La dernière proposition Lire l’article

Défilement vers le haut Aller au contenu principal