Inlassable témoin de la Shoah, Jacqueline Teyssier est décédée

Rescapée du camp de concentration et d’extermination d’Auschwitz-Birkenau, Jacqueline Teyssier est décédée dimanche à 98 ans après avoir inlassablement témoigné des horreurs de la Shoah, a annoncé mardi la ville de Besançon.

(AFP)

Rescapée du camp de concentration et d’extermination d’Auschwitz-Birkenau, Jacqueline Teyssier est décédée dimanche à 98 ans après avoir inlassablement témoigné des horreurs de la Shoah, a annoncé mardi la ville de Besançon.

Née à Paris le 6 octobre 1923, Jacqueline Teyssier, résistante et qui confectionnait des faux papiers, avait été arrêtée sur dénonciation en mai 1944. Lors de son arrestation, les miliciens avaient découvert qu’elle était juive.

Elle fut internée au camp de Drancy, avant d’être déportée à l’âge de 20 ans à Auschwitz-Birkenau (Pologne), le 20 mai 1944. Sélectionnée pour travailler, elle avait échappé à la chambre à gaz. La jeune femme avait ensuite été transférée au camp de Bergen-Belsen (Allemagne), avant sa libération par les Anglais en avril 1945. « Elle se trouvait alors dans un état critique, atteinte du typhus et pesant 28 kg », relève Vincent Briand, directeur du Musée de la Résistance et de la Déportation de Besançon.

« Je rêve encore d’Auschwitz toutes les nuits. Chaque matin, je regarde couler mon café et je suis heureuse », avait-elle récemment confié à ce dernier. « Jacqueline Teyssier témoignait inlassablement auprès de toutes les générations dans les écoles ou au cours des cérémonies, sur sa déportation, sur son histoire de rescapée du camp de la mort, tout en faisant preuve d’aucune haine envers ses oppresseurs », salue la maire écologiste de Besançon, Anne Vignot, dans un communiqué. « Elle n’hésitait pas à rappeler aux plus jeunes la chance de vivre en démocratie ou l’obligation de défendre les valeurs républicaines », souligne la maire.

Ceci vous intéressera aussi
338 armes récupérées dans le Territoire de Belfort

L’opération d’abandon d’armes à l’État a été fructueuse dans le Territoire de Belfort. Plus de 300 armes et près de Lire l’article

En 1906, à Belfort, la « résurrection » d’un mort fait le tour du monde !

En ce mois de janvier 1906, des médias du monde entier évoquent une affaire extraordinaire survenue au tribunal de Belfort. Lire l’article

« On n’imagine pas qu’on a autant de soudage autour de nous »

Selectarc, à Grandvillars, a accueilli, mercredi, une phase de sélection du championnat de France de soudure, organisé au mois de Lire l’article

Stellantis : « la déception » des syndicats après d’âpres négociations

Les négociations annuelles obligatoires (NAO) se sont terminées au cœur de la nuit de jeudi à vendredi. La dernière proposition Lire l’article

Défilement vers le haut Aller au contenu principal