Hydrogène : le coordinateur régional sera installé à Belfort

Pour assurer le déploiement de la filière hydrogène en Bourgogne-Franche-Comté, et en particulier dans le nord Franche-Comté, un coordinateur régional hydrogène va être nommé. Une étape de plus dans la structuration de cette filière naissante.

Pour assurer le déploiement de la filière hydrogène en Bourgogne-Franche-Comté, et en particulier dans le nord Franche-Comté, un coordinateur régional hydrogène va être nommé. Une étape de plus dans la structuration de cette filière naissante.

C’est un message qui installe un peu plus Belfort au cœur de la filière hydrogène. Lors de son allocution enregistrée à l’occasion du Forum Hydrogen business for climate, organisé mercredi 29 et jeudi 30 septembre, la ministre déléguée à l’industrie Agnès Pannier-Runacher a annoncé la nomination, à Belfort, d’un directeur de projet hydrogène (retrouvez ici toutes les annonces de la ministre). C’est « un interlocuteur unique », a-t-elle insisté. Il doit coordonner les projet et les acteurs – collectivités territoriales, établissements d’enseignements, organismes de formation, agences d’État, acteurs économiques, services de l’État – pour construire la filière en Bourgogne-Franche-Comté et favoriser les implantations. « Nous avons la volonté, du côté de l’État, de mieux accompagner les collectivités, qui sont moteurs et pilotes », détaille Jean-Marie Girier, préfet du Territoire de Belfort. Il y a aussi le désir « d’uniformiser », ajoute-t-il. Cette décision s’inscrit dans « un objectif stratégique national et européen » de production et de consommation d’hydrogène sous une forme « propre ». Une dynamique pour laquelle la région est « pionnière ».

Dans l’avis d’emploi de ce poste (à retrouver ici), on précise que le déploiement de cette filière en Bourgogne-Franche-Comté l’est « en particulier dans le nord Franche-Comté, qui forme un écosystème cohérent qui va de la recherche aux usages en passant par les développements industriel dans un bassin de vie partagé ». Selon l’avis d’emploi, le poste sera situé à Besançon et Belfort.

Au-delà du volet économique, le coordinateur doit veiller à « l’articulation de l’ensemble des politiques publiques de cette filière émergente : création de formations infra et post-bac, sécurité et environnement, enjeux d’aménagement du territoire pour le maillage des stations de production, partage de bonnes pratiques », précise l’avis d’emplois. Marie-Guite Dufay, présidente de la région Bourgogne-Franche-Comté, précisait justement qu’elle souhaitait inscrire ce territoire dans un corridor européen de stations hydrogène.

Ce directeur de projet sera en lien avec le coordinateur de la stratégie nationale pour le développement de l’hydrogène décarboné, Hoang Bui. Le poste est à pourvoir cet automne.

  • La maquette en légo a été réalisée par l’agence de communication Lillipop et été présentée par des étudiants de l’université de Franche-Comté, à des écoliers de Belfort, lors du Forum Hydrogen business for climate, les 29 et 30 septembre.
Ceci vous intéressera aussi
Covid-19 : la circulation du virus s’infléchit dans la région, la vaccination se poursuit

La circulation du virus de la covid-19 a marqué le pas en Bourgogne-Franche-Comté, cette semaine, selon l’agence régionale de santé, Lire l'article

Nord : premiers tours de roue en France pour le train à hydrogène d’Alstom

Le train iLint d'Alstom, premier au monde à être alimenté à l'hydrogène, a roulé pour la première fois en France Lire l'article

Transports : un pass à 5 euros pour les journées européennes du patrimoine

Un train express régional Regiolis, conçu par Alstom, roulant dans les régions françaises. | ©CC BY-SA 3.0 - Cramos Les Lire l'article

Nicolas Soret : « Nous sommes présents à toutes les étapes de la vie de l’entreprise »

Nicolas Soret est vice-président de la région Bourgogne-Franche-Comté, en charge des finances et du développement économique. Le maire de Joigny Lire l'article

Défilement vers le haut