Granit : directrice et présidente répondent aux grévistes

À la suite d’un mouvement de grève de salariés du Granit, organisé le 12 mars, dénonçant les conditions de travail depuis l’arrivée de la nouvelle direction, la présidente et la directrice du Granit ont envoyé un communiqué de presse. Elles y sont vindicatives. Sans répondre à toutes les interrogations que nous avons.

À la suite d’un mouvement de grève de salariés du Granit, organisé le 12 mars, dénonçant les conditions de travail depuis l’arrivée de la nouvelle direction, la présidente et la directrice du Granit ont envoyé un communiqué de presse. Elles y sont vindicatives. Sans répondre à toutes les interrogations que nous avons.

« Une nouvelle fois, certains salariés du Granit Scène nationale de Belfort sont entrés en éruption », dénoncent, dans un communiqué adressé initialement le 14 mars, Eleonora Rossi, la directrice du Granit, et Fabienne Cardot, la présidente de la scène nationale. Eleonora Rossi est directrice depuis le mois de décembre. Le document évoque les prises de position des salariés contre l’ancienne direction commune lorsque l’on évoquait une fusion entre MA Scène nationale de Montbéliard et le Granit de Belfort, fin 2018 et début 2019 ; une levée de bouclier à laquelle la présidente, Fabiennne Cardot, a pris une part active : nos articles ici et ici. Le communiqué évoque encore une contestation contre le projet de rapprochement avec le centre chorégraphique national de Belfort, en juin 2019.

« Nous affirmons haut et fort qu’il n’y a pas d’absence de dialogue interne, pas de départs injustifiés de salariés, pas de rétention d’outils de travail, pas de césure entre la direction, l’association et les tutelles. Nous le prouverons une fois que la réserve liée aux élections sera levée », poursuivent-elles. La réserve invoquée (le communiqué a été transmis avant l’annonce du report du 2nd tour des élections municipales) risque cependant de durer. On évoque un second tour au mois de juin.

Sollicitée pour une interview plus longue, afin d’aborder des sujets non évoqués dans le communiqué, notamment la problématique des salaires ou justement ce devoir de réserve invoqué (Le Granit est une association), Eleonora Rossi a laissé la porte ouverte à son organisation. Mais elle fait savoir qu’elle n’est pas disponible pour le moment et que ce sera possible « lorsque la situation sera moins urgente ». C’est pour cela que le communiqué n’est publié que maintenant. Nous attendions le retour du Granit. Leur réponse a été adressée ce mardi 24 mars.

« Attaques calomnieuses et blessantes »

Dans le communiqué, Fabienne Cardot et Eleonora Rossi précisent tenir « face aux attaques calomnieuses et blessantes de toutes sortes et aux dévoiements électoralistes et nous continuons l’ensemble de nos missions – y compris celles liées à l’urgence de la protection de l’ensemble de nos salariés, notre public et nos artistes avec l’épidémie du Covid-19 ». Elles font même appel à la figure tutélaire du lion de Bartholdi. Eleonora Rossi insiste sur l’organisation de nombreuses réunions et confie que la porte de son bureau est toujours ouverte. Elle garantit « un vent de renouveau, d’ouverture européenne » et « de projets croisant le numérique ». Mais le communiqué dit que la direction se heurte « à des usages sclérosés, de l’obstruction, de la malveillance, au non-respect du devoir de loyauté́ et de réserve, voire à de la haine et à du sabotage, en un lieu où devraient régner écoute, respect et sens du service public de la culture ». L’ambiance est sereine… Et le communiqué de dire : « Il est difficile encore en France d’accepter des femmes aux manettes d’une institution… On le voit chaque jour. » Le document ne précise pas à qui s’adresse cette critique. Eleonora Rossi est la première femme à diriger le Granit. Toutefois, les deux dernières intérims ont été assurées pendant plusieurs mois par une femme ; l’ancienne administratrice de la scène nationale, Nathalie Cravé. Le communiqué de conclure : « Bientôt la découverte du GRRR…ANIT nouveau et sa programmation 20/21, fidèle à son histoire et regardant vers l’avenir et notre époque, menée par une Association dynamique et impliquée avec l’ensemble de son Équipe motivée, responsable et généreuse.. »  

Ceci vous intéressera aussi
General Electric scelle le sort d’Hydro à Belfort
Marie-Guite Dufay a écrit au ministre de l'Économie Bruno Le Maire pour lui demander d'intervenir face à la demande de GE de baisser les prix de 20%.

General Electric a organisé ce vendredi un comité social et économique (CSE) local pour exposer aux partenaires sociaux le plan Lire l'article

Le Lion et la citadelle de Belfort élus « Monument préféré des Français »
Lion de Belfort

Le Lion de Belfort et la citadelle ont représenté la Bourgogne-Franche-Comté pour l’édition 2020 du Monument préféré des Français. Le Lire l'article

Dominique Thiriet (CGT) : « Nous sommes face à une catastrophe industrielle »

Dominique Thiriet est secrétaire général du syndicat site de la CGT, à General Electric, qui rayonne sur les entités Manufacturing, Lire l'article

Covid-19 : le masque obligatoire partout à Belfort et Valdoie

Devant l'augmentation des cas de covid-19 dans le Territoire de Belfort, le préfet a décidé de rendre le masque obligatoire Lire l'article

Contenus sponsorisés


Défilement vers le haut