Géraldine Grangier (RN) et Nicolas Pacquot (LREM) gagnent d’une courte tête dans le pays de Montbéliard

Deux duels similaires se sont joués ce dimanche soir dans le Pays de Montbéliard. Rassemblement national contre La république en marche. Dans les deux circonscriptions, la 3e et la 4e, les duels ont été remportés d’une courte tête. Un partout. 

Deux duels similaires se sont joués ce dimanche soir dans le Pays de Montbéliard. Rassemblement national contre La république en marche. Dans les deux circonscriptions, la 3e et la 4e, les duels ont été remportés d’une courte tête. Un partout. 

Au 6 rue des Febvres, à Montbéliard, des cris retentissent. Des applaudissements, dans la foulée. Nicolas Pacquot, candidat de la majorité, soutenu par Denis Sommer, député sortant, vient de remporter d’une très courte tête les élections législatives dans la 3e circonscription du Doubs. Le duel final se jouait contre Nathalie Fritsch, candidate du Rassemblement national. Au total, seulement 451 voix d’écart séparent les deux candidats. Un duel pas joué d’avance, puisque lors du 1er tour, ce sont les deux candidates RN qui étaient en tête dans la 3e comme dans la 4e circonscription avec près de trois points d’écarts d’avance par rapport aux candidats de la majorité. 

Des scores qui n’ont pas manqué d’inquiéter Nicolas Pacquot, qui une demi-heure avant les résultats, fronçait les sourcils en coulisse. « Il manque encore Bethoncourt, Bavans », souffle-t-il avant d’appeler un énième maire pour avoir les résultats. En bas de son fief, ses électeurs se sont regroupés par dizaines. Ils attendent, devant une télé installée pour l’événement, les résultats. Dehors, un commerçant raconte : « Apparemment, c’est foutu pour Barbier. Vous savez quelque chose pour Pacquot ? » 

Ce sont d’abord les résultats nationaux qui tombent. Les visages se ferment. Le RN effectue une remontée importante. « Fait chier », « C’est horrible », « Je me suis bien plantée », « C’est quoi la prochaine étape ? Un maire RN à Montbéliard ? » Chacun y va de son commentaire. 

Au moment des résultats locaux, c’est un ouf général, malgré le score national. « Je pensais que le duel serait encore plus serré que ça. J’avais misé sur 300 voix d’écart. » Le nouveau député, adhérent à Renaissance, mais aussi à Horizon (parti de l’ancien premier ministre Edouard Philippe), connu dans le pays de Montbéliard comme conseiller communautaire et maire d’Etouvans, arbore une mine rassurée. Pour autant, il ne se réjouit pas de ce faible écart avec l’extrême droite et de la dynamique défavorable pour son voisin, Frédéric Barbier, député sortant LREM.

La 4e circonscription change de couleur politique

Un duel similaire s’est joué dans la 4e circonscription : RN contre LREM. Sauf que cette fois, la tendance s’inverse. C’est le député sortant Frédéric Barbier (LREM) qui perd d’une courte tête face à Géraldine Grangier, nouvelle figure politique du Rassemblement national. Elle remporte l’élection avec 520 voix d’avance (50,99% contre 49,01% pour Frédéric Barbier). Au téléphone, la nouvelle députée est aux anges. Elle félicite ses électeurs qui se sont mobilisés autour du programme de Marine Le Pen. 

« Je ne pensais vraiment pas passer. Je sentais une mauvaise dynamique ces derniers jours. Et pourtant…», souffle-t-elle, songeuse. Assistance sociale, mère de 4 enfants, elle promet qu’elle se comportera comme elle le fait pour son travail, « en allant sur le terrain », et en ne délaissant aucun des concitoyens de sa circonscription. Adhérente du Rassemblement national depuis 2019 comme déléguée départementale adjointe, elle est aussi membre du conseil régional. Fêter sa victoire ? « Pas trop », répond-elle. « De grands chantiers m’attendent. Je vais m’y atteler au plus vite. »

Dans le Doubs, elle est la seule candidate du Rassemblement national à être élue députée. Juste à côté, dans le Territoire Belfort, ce sont Florian Chauche (Nupes) et Ian Boucard (LR) qui sont élus (lire notre article). Finalement, dans l’aire urbaine, seule elle et son homologue de la 2e circonscription de Haute-Saône, Emeric Salmon, ont gagné un siège de député RN, malgré de très bons scores pour le parti, que ce soit dans le Doubs, ou même dans le Territoire de Belfort, où Sophie Carnicer (RN) a talonné Florian Chauche de 505 voix dans la 2nde circonscription.

Ceci vous intéressera aussi
L’histoire entremêlée du Jura suisse et de l’Aire urbaine Belfort-Montbéliard

Depuis le Moyen Age, l'Aire Urbaine et son voisin suisse possèdent une histoire commune. Cette proximité s'est renforcée depuis la Lire l'article

Nord Franche-Comté : les eaux de baignade sont de bonne qualité

L’Agence Régionale de Santé (ARS) déploie chaque année une surveillance sanitaire de la qualité de l’eau des zones de baignade. Lire l'article

CRRI 2000 renouvelle son comité directeur

Le fédérateur d'entreprises locales Crri 2000 a un nouveau comité directeur. | ©DR Bruno Selli a été élu président du Lire l'article

Déchets : les élus de Pays de Montbéliard Agglomération gardent leur usine d’incinération et rejettent le Sertrid

Les élus du conseil communautaire du Pays de Montbéliard Agglomération (PMA) ont décidé de rénover leur usine d’incinération pour traiter Lire l'article

Défilement vers le haut