General Electric : une motion pas comme les autres [édito]

Le conseil départemental du Territoire de Belfort a adoptée une motion pour envisager l'après GE.

C’est l’histoire d’une motion pas comme les autres. Particulièrement dans le paysage belfortain. Ce mercredi après-midi, une motion intitulée « General Electric ça suffit !» a été adoptée en séance plénière du conseil départemental du Territoire de Belfort. Jusqu’ici, rien de bien surprenant. Le grand mérite du géant américain est d’avoir su constituer un front uni contre lui dans le département. Et même au-delà.

Ce qui est notable, c’est que cette motion, proposée par les six élus de l’opposition (Bastien Faudot, Samia Jaber, Isabelle Mougin, Christian Rayot, Guy Miclo et Sylvie Ringenbach) soit approuvée à l’unanimité des élus du conseil départemental. Et sans ajustement du texte, ce qui est souvent la coutume. Mieux, ce texte est le même que celui présenté par plusieurs mouvements de gauche, il y a dix jours, alors qu’ils lançaient un cri d’alerte. Il a été notamment co-écrit avec la CGT, le Parti communiste français, Europe-Écologie Les Verts ou encore la France insoumise, La Gauche républicaine et socialiste (GRS) et Génération.S. Un texte qui avait même eu l’honneur, à ce moment-là, de réunir les deux listes de gauche des dernières élections municipales – En commun Belfort et Belfort en Grand. Elles avaient plutôt tendance à se chercher des poux la dernière fois qu’on les a vues.

Alors que l’on réclame « une stratégie publique de la filière énergétique », on ne peut pas reprocher à General Electric de ne pas créer une certaine énergie dans le Territoire de Belfort !

PUB
Ceci vous intéressera aussi
Violences familiales : où s’adresser
Pendant le confinement, les servcies d'aides aux victimes de violence restent opérationnels. Photo d'illustration - Victoria Borodinova Pixabay

Le premier confinement s'était accompagné dune hausse des violences au sein des familles. La préfecture du Territoire rappelle vers quelles Lire l'article

Avec le confinement, le service Optymo termine plus tôt dès le 19 novembre
100% des places des bus Optymo seront accessibles dès le 11 juin.

En raison du confinement et de la baisse de fréquentation, le réseau urbain Optymo termine plus tôt son service à Lire l'article

Confinement : des recours contre les autorisations de chasse en Haute-Saône et le Territoire de Belfort

Des ONG environnementales ont déposé une série de recours contre des arrêtés autorisant la chasse pendant le confinement pour limiter Lire l'article

Le Territoire de Belfort renforce le dispositif d’accueil d’urgence
Le Territoire de Belfort va disposer de 130 places d'hébergement d'urgence. (illustration - Photo Lechenie-narkomanii - Pixabay)

Le plan hivernal d'urgence a été lancé dès le 18 octobre dans le Territoire. Il restera en vigueur jusqu’au 31 Lire l'article

Contenus sponsorisés


Défilement vers le haut