Florian Chauche (Nupes) et Ian Boucard (LR) élus députés du Territoire de Belfort

Florian Chauche (Nupes) a été élu député de la 2nde circonscription du Territoire de Belfort, devançant de 500 voix la candidate du Rassemblement national (RN). Ian Boucard (Les Républicains) a été largement réélu dans la 1re circonscription. Même s’ils sont battus, les candidats du RN poursuivent leur percée.

Florian Chauche (Nupes) a été élu député de la 2nde circonscription du Territoire de Belfort, devançant de 500 voix la candidate du Rassemblement national (RN). Ian Boucard (Les Républicains) a été largement réélu dans la 1re circonscription. Même s’ils sont battus, les candidats du RN poursuivent leur percée.

« Nous avons transformé l’espoir en victoire. » 21 h vient à peine de sonner, à Belfort. Florian Chauche, le candidat du rassemblement de la gauche Nupes, prononce son premier discours de député. Il fait face aux militants de sa campagne, dans un bar du centre-ville de la cité du Lion, en bord de Savoureuse. Il a été élu avec 51,37 % des suffrages exprimés. Il devance la candidate du Rassemblement national Sophie Carnicer de 505 voix, sur plus de 22 117 votants.

Florian Chauche n’en revenait pas de cette élection. La joie était forte. Il est même le seul candidat de gauche élu en Franche-Comté. Il récupère également une circonscription perdue par la gauche en 2002 ; c’était celle de Jean-Pierre Chevènement. Mais « l’abstention est telle que je ne me permettrai jamais de prétendre que j’ai été élu brillamment », a-t-il rappelé à l’assemblée. L’abstention atteint 52,44 % dans la 2e circonscription du Territoire de Belfort et 54,64 % dans la 1re circonscription, soit 53,56 % à l’échelle du département. Le nouveau député, âgé de 38 ans, a rappelé ses modestes origines. Lui, le fils d’un ouvrier et d’une postière. « Je n’oublierai pas d’où je viens et j’aurais toujours à cœur de porter à l’assemblée la voix de celles et ceux qui se sentent oubliés, mis à l’écart, qui sont en difficulté ». et d’ajouter à l’adresse des électeurs du Rassemblement national, « conscient de la colère qui s’exprime » : « Je veux dire aux électeurs de Madame Carnicer que mes combats futurs auront aussi pour but de rendre leur vie plus facile. »

Même si le Rassemblement national n’a pas de député dans le Territoire de Belfort, c’est lui qui recueille le plus de voix, à l’échelle du département, ce dimanche 19 juin. Avec un candidat dans chaque circonscription, le parti comptabilise 16 471 voix à l’échelle du département. Au premier tour de la présidentielle, au mois d’avril, Marine Le Pen avait recueilli 19 061 voix dans le Territoire de Belfort. « On confirme les scores et c’est la première fois que nous allons au second tour », apprécie Christophe Soustelle, délégué départemental du Rassemblement national. Il a été largement battu dans la 1re circonscription – 61,61 % des suffrages exprimés en faveur de Ian Boucard – mais il veut regarder le verre à moitié plein. La défaite est courte dans la 2nd circonscription. « Nous étions aux portes de la victoire », ajoute-t-il. « Sophie Carnicer qui connaît les difficultés de la vie quotidienne, c’est une belle candidature, une belle personnalité », rappelle-t-il. « C’est une fierté », analyse pour sa part la candidate de 48 ans, novice en politique, et intérimaire dans l’industrie. « Ce n’est qu’un début, ajoute-t-elle. Je vais apprendre, progresser et arriver à mes fins. » Si les candidats RN n’ont pas gagné dans le Territoire de Belfort, d’autres l’ont fait dans les départements voisins. Des victoires sont enregistrées dans les deux circonscriptions de Haute-Saône (lire notre article) et dans la 4e circonscription du Doubs, où Géraldine Grangier l’emporte face à Frédéric Barbier (Majorité présidentielle), le devançant de 520 voix (lire notre article).

Ian Boucard (Les Républicains) a été réélu confortablement député du Territoire de Belfort (©Le Trois – Thibault Quartier).

Le parti Les Républicains résiste

« Cette poussée nette du RN », Ian Boucard l’observe aussi. « Elle doit interroger », ajoute-t-il, même, s’il a été largement réélu dans la 1re circonscription du Territoire de Belfort, après avoir déjà dominé les débats au 1er tour (lire notre article). « Je suis très heureux d’être confirmé dans mes fonctions », confie-t-il. À Belfort, Ian Boucard sort même très largement en tête, recueillant 75,32 des suffrages exprimés. « Cela confirme mon travail et une campagne positive », analyse le député réélu. Le parti Les Républicains s’en sort honorablement, en étant la 4e force politique de l’Hémicycle. Certes, le parti perd des députés par rapport à la précédente législature (une soixantaine contre 130, associé à l’UDI), même la défaite est moins dure que prévu. « Nous résistons beaucoup mieux que prévu », valide-t-il. Avec la majorité relative d’Ensemble, les élus Les Républicains, deviennent une force centrale de l’Assemblée nationale, avec qui il faudra compter. Seront-ils faiseurs de roi ? « Je serai un opposant constructif », répond Ian Boucard, qui comme son parti rejette l’idée d’une coalition avec la majorité. Qui glisse : « Madame la Première ministre est ce soir en grand danger. » Il évoque le vote de confiance au gouvernement, attendu dans quelques semaines.

Une nouvelle fois, le Territoire de Belfort aura deux députés d’opposition. Mais le nouveau panorama rebat les cartes sur les dynamiques politiques locales. Et la Nupes compte bien jouer sa partition. « Localement, mon élection est une première brèche dans le système qui verrouille notre département depuis trop longtemps », estime Florian Chauche, fonctionnaire territorial au Grand Belfort, agent de maîtrise au service du courrier. « Nous invitons l’ensemble des forces qui ont fait cette campagne, partis et collectifs citoyens, celles qui ont refusé notre invitation, toutes celles et ceux qui veulent s’engager, forces associatives et syndicales, à rejoindre le parlement départemental de la Nupes que nous allons mettre en place et au sein duquel nous construirons le Territoire de Belfort de demain. »

Ceci vous intéressera aussi
Territoire de Belfort : le risque de rupture d’alimentation en eau potable est sérieux 

Lors d’une conférence de presse mercredi 10 août, le préfet du Territoire de Belfort, Raphaël Sodini est revenu sur les Lire l'article

L’histoire entremêlée du Jura suisse et de l’Aire urbaine Belfort-Montbéliard

Depuis le Moyen Age, l'Aire Urbaine et son voisin suisse possèdent une histoire commune. Cette proximité s'est renforcée depuis la Lire l'article

Covid-19 : plus de passe sanitaire demandé à l’entrée de l’hôpital Nord Franche-Comté

L’hôpital Nord Franche-Comté lève le filtrage lié au passe sanitaire à l’entrée de ses établissements, dès le lundi 1er août, Lire l'article

Des vers luisants dans la nuit

Les habitants de la région Bourgogne-Franche-Comté sont invités à participer à une enquête en ligne pour recenser les vers luisants Lire l'article

Défilement vers le haut