Florian Chauche : « Nous devons anticiper les crises à venir »

Florian Chauche, député La France insoumise du Territoire de Belfort, a été rapporteur spécial du programme sécurité civile du projet de loi de finances. Des travaux qui lui permettent d’avoir un regard sur les conséquences du dérèglement climatique. Et sur le besoin de moyens supplémentaires à allouer pour se préparer.
Florian Chauche, député LFI du Territoire de Belfort. | ©Assemblée nationale – 2022
Florian Chauche, député La France insoumise du Territoire de Belfort, a été rapporteur spécial du programme sécurité civile du projet de loi de finances. Des travaux qui lui permettent d’avoir un regard sur les conséquences du dérèglement climatique. Et sur le besoin de moyens supplémentaires à allouer pour se préparer.

L’année 2022 a été marquée par une saison des feux de forêt beaucoup plus intense que d’habitude. Les effets du dérèglement climatique ont été ressentis avec plus de vigueur que d’habitude en France. Cet été, 8 550 feux de forêt ont été enregistrés, contre 4 630 en 2021 et 7 669 en 2020 ; au 29 octobre, 66 136 hectares de forêt avaient brûlé, une surface presque six fois supérieure à la moyenne des quinze années précédentes (14 847 ha en 2021 et 17 522 ha en 2020). La Gironde concentre 31 100 ha des surfaces brûlées, près de la moitié des surfaces totales ; 50 départements ont été touchés. Au cours de l’été, entre 40 et 50 000 personnels de la sécurité civile ont été mobilisés pour faire face, avec parfois près de 10 000 pompiers mobilisés par jour. Les pompiers belfortains ont participé grandement aux renforts nationaux (lire notre article).

Florian Chauche, le député La France Insoumise du Territoire de Belfort, était rapporteur spécial du budget de la sécurité civile dans le cadre du vote de la loi de finances 2023, qui concerne notamment les moyens aériens ; il devait le présenter dans l’hémicycle au mois de novembre. Le recours à l’article 49.3 par le Gouvernement pour approuver ce budget a renvoyé aux calendes grecques ses recommandations.

Certes, des annonces ont été formulées par l’Élysée. « L’État réagit, pallie certains manques, mais ne planifie pas et ce alors même que les forces de sécurité civile ont frôlé la rupture capacitaire à l’été 2022 », regrette le député. La hausse du budget 2023 « n’est en réalité qu’un rattrapage insuffisant », estime Florian Chauche. Les moyens aériens sont sous-dimensionnés alerte le député. La flotte a été sur-utilisée, le vieillissement en est accéléré ; le temps de maintenance est allongé pour ces Canadairs de vingt-cinq ans de moyenne d’âge. On veut bien accroître la flotte de Canadairs de 12 à 16, d’ici 2027, comme l’a annoncé Emmanuel Macron, mais on est aussi confronté à leur fabrication. Quelles usines pour les construire interpelle Florian Chauche ? Il y a un effort d’investissement sur un renouvellement des hélicoptères, mais cela fait plusieurs années que la flotte est en-dessous de son contrat opérationnel. Pour faire face, l’État a recours à des locations. « Il n’y a pas de vision à long terme de la gestion de la flotte de la sécurité civile », déplore le rapport. Les camions citerne feux de forêts des pompiers, au nombre de 3 700 en France aujourd’hui, devront aussi être portés à 10 000 d’ici dix ans, selon la fédération nationale des sapeurs-pompiers, impliquant de nouveaux efforts de ce côté également. Le rapport rappelle la promesse de l’Élysée d’une enveloppe de 150 millions d’euros, mais rappelle une décision du plan de finances 2020 annonçant le retrait de l’État en matière de plan d’investissements des services départementaux d’incendie et de secours (Sdis).

Les feux de forêts ont détruit plus de 66 136 ha à l'été 2022 en France (©Adobe stock – Kiki).

« Il faut faire bouger les lignes »

Surtout, il dénonce les alertes formulées depuis 2010 contre les risques liées aux changements climatiques et la suppression d’agents de l’office national des forêts (ONF), de 1 074 équivalents temps plein entre 2014 et 2022. « Indirectement, cela joue sur le travail des pompiers », relève le député, car « cela joue sur l’entretien des forêts, donc la prévention ». L’institut de l’économie pour le climat, cité dans son rapport, estimait en juin 2022 qu’il faudrait une augmentation des moyens de la sécurité civile de 115 millions d’euros par an ; on projette plutôt, selon le député, d’une augmentation de 150 millions d’euros sur quatre ans.

Au-delà du risque de feux de forêts, « c’est l’intensification et la multiplication des évènements climatiques extrêmes induites (inondation, grêle, NDLR) par le changement climatique [qui] doivent amener une réflexion profonde sur notre modèle de sécurité civile et sur les moyens qui lui sont consacrés », écrit Florian Chauche dans son rapport. Il faut renforcer les moyens alloués à la prévention et à la formation, souligne-t-il, pour être « collectivement mieux préparés ». « Nous devons anticiper les crises à venir et ne pas être seulement dans la réaction et l’urgence », intime le député, élu au mois de juin. « Il faut faire bouger les lignes », insiste-t-il, volontaire pour poursuivre ses travaux l’année prochaine. Dans cette dynamique, il estime que la création d’un ministère ou d’un secrétariat général à la sécurité civile permettrait de mieux coordonner cette action.

Ceci vous intéressera aussi
FCSM : Charles Demouge dénonce des comportements de « voyous »

Il n’était pas à l’ordre du jour, mais le sujet du transfert du centre de formation et d’entraînement du FCSM Lire l’article

Mandeure : Mutares finalise l’acquisition de Peugeot Motocycles

La société allemande Mutares vient de finaliser son acquisition de Peugeot Motocycles, rachetée à l’Indien Mahindra. Elle prend le contrôle Lire l’article

Alstom : la tension monte à Belfort à la suite des négociations salariales

Les propositions de la direction nationale d’Alstom dans le cadre des négociations salariales passent mal auprès des salariés du constructeur Lire l’article

Gen-hy s’associe à Eiffage Énergie systèmes pour son usine d’électrolyseurs

Gen-hy et Eiffage Énergie systèmes s’associent et créent la société Gen-hy Cube, qui va porter l’usine de fabrication d’électrolyseurs créés Lire l’article

Défilement vers le haut

LeTrois, partout avec vous...

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

LeTrois, partout avec vous...

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Scannez avec votre smartphone

LeTrois, partout avec vous...

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Aller au contenu principal