FCSM : Carlos Tavares répond à Louis Souvet et Jean-Claude Plessis

Le président du directoire de PSA a répondu à la lettre ouverte écrite par Louis Souvet et Jean-Claude Plessis, demandant à PSA de venir sauver le FC Sochaux-Montbéliard. Il les informe ne pouvoir donner suite à leurs sollicitations. Extraits.

« Le groupe PSA a consacré tous ses efforts dans son redressement économique et est aujourd’hui engagé dans une transformation sans équivalent dans sa longue histoire, visant à être conforme aux objectifs d’émission de CO2 particulièrement ambitieux décidés au nom de la transition énergétique par les autorités européennes et les États membres. » Carlos Tavares, président du directoire du groupe PSA, pose le contexte et énumère les défis de la marque, dans sa réponse datée du 1er juillet à la lettre ouverte écrite par le sénateur Louis Souvet et l’ancien président du club Jean-Claude Plessis. Le constructeur automobile ne se consacre qu’à son cœur de métier. L’énergie déployée dans le développement de véhicules électriques et hybrides ne permet donc pas de s’investir dans le foot, « la focalisation la plus grande étant nécessaire pour surmonter tous les obstacles », écrit-il. Il rappelle également qu’il n’y a pas dans son équipe de direction de personne ayant une expérience du football, alors que le FCSM a « particulièrement besoin d’une équipe de dirigeants expérimentés et aguerris, issus du monde du football ».

L’investissement, Sochaux 2022

Carlos Tavares profite de ce courrier pour rappeler les investissements envisagés à Sochaux dans le cadre de l’usine Sochaux 2022, avec un investissement de 200 millions d’euros. « C’est de cette façon que le groupe, premier employeur de la région, peut manifester le plus utilement son attachement au pays de Montbéliard, attachement réel, et comme vous le soulignez ancien », écrit le président du directoire. Il rappelle également que les investissements consentis répondent « à des critères de rentabilité particulièrement sélectifs ». En substance, investir dans un club de foot ne répond pas à ces critères de rentabilité. Et de conclure : « Il semble en tout état de cause que l’histoire prestigieuse du FCSM (…) doit être en mesure d’attirer les fonds nécessaires à sa relance, l’actualité montrant régulièrement que des capitaux significatifs sont prêts à s’investir dans le football dès lors qu’ils s’accompagnent de la nomination d’équipes dirigeantes ambitieuses et expérimentées au service d’ambitions sportives. »   

Une communication (d)étonnante !

Le FCSM n’en finit plus de surprendre ! Alors que la crise de gouvernance se dissipe au profit du Chinois Nenking – qui a convaincu le gendarme financier des garanties financières nécessaires au maintien en Ligue 2 – et que l’on peut espérer le développement d’un projet sportif, le club brille par sa communication. Premièrement, aucune communication officielle, ce lundi 8 juillet, sur le maintien en Ligue 2. Seulement deux communiqués, dans la journée, sur l’arrivée de deux joueurs : Christophe Diedhiou et Fabien Ourega. Plus étonnant, ce mardi matin, le club envoie un communiqué laconique précisant que la Tesla de Wing Sang Li a été retrouvée en Alsace et qu’elle a été saisie par les gendarmes de Sausheim (Haut-Rhin), à proximité de Mulhouse. Un texte de 23 mots, accompagné d’une photo. Ahurissant. On y parle « de fuite ». L’ancien président avait fait porter le coût de cette voiture au club, comme l’a révélé récemment L’Est Républicain. Le communiqué abordant la situation sportive du club n’a été envoyé que ce mardi après-midi. 36 heures après la décision de la DNCG. « La nouvelle équipe à la tête du FCSM est ravie et soulagée de la décision. (…) Nous allons désormais pouvoir mettre en place sereinement le projet à long terme que nous nous sommes fixés afin d’aider le FCSM à retrouver la Ligue 1 dans les cinq prochaines saisons, précise-t-elle. Pour cela nous allons mettre en œuvre une gestion saine afin d’atteindre et de pérenniser notre équilibre budgétaire. Nous sommes prêts et déterminés à consentir tous les efforts nécessaires pour rendre au club la place qu’il mérite. » Le club en a profité pour dévoiler sa nouvelle signature : Plus que jamais Sochaliens. On ne demande qu’à le croire.

Défilement vers le haut