Essert : les électeurs vont élire un nouveau conseil municipal

Le point de rupture est atteint au conseil municipal d'Essert.

Une élection municipale partielle est programmée le 5 septembre à Essert, à la suite de la grave crise politique qui secoue la majorité élue au printemps 2020.

Une élection municipale partielle est programmée le 5 septembre à Essert, à la suite de la grave crise politique qui secoue la majorité élue au printemps 2020.

Depuis plusieurs semaines, la commune d’Essert traverse une crise politique grave. Une scission a divisé la majorité. Des frondeurs se sont ligués contre le maire, Frédéric Vadot. En avril, le budget avait même été retoqué, plaçant la commune sous le contrôle de la cour régionale des comptes, qui assurait les dépenses courantes (notre article). La semaine dernière, de nouvelles démissions ont été enregistrées, précipitant la nécessité d’organiser un nouveau scrutin (notre article).

« À la suite d’une série de démissions, l’effectif du conseil municipal de la commune d’Essert a perdu plus du tiers de son effectif, portant à 15 le nombre de membres encore en fonction sur un effectif légal de 23 conseillers municipaux », constate la préfecture. Il faut donc le renouveler. Les 2 436 électeurs de la commune (sur une population de 3 325 habitants) seront invités à se prononcer. Le premier tour est organisé le 5 septembre. Et en cas de 2e tour, ce sera le 12 septembre. Les électeurs peuvent s’inscrire sur les listes électorales jusqu’au 30 juillet.

Yves Gaume n’est pas tête de liste

Les frondeurs se sont regroupés au sein du projet Essert Renouveau ; la figure d’Alain Burger se dégage. Sollicité, il n’a pas répondu. L’ancien maire, Yves Gaume, actuellement dans l’opposition, ne sera pas non plus  tête de liste. C’est Matthieu Rétaux, également dans l’opposition, qui conduira l’équipe. « L’équipe est en cours de renouvellement », assure la future tête de liste, jointe par téléphone. « Au conseil municipal, on a vu que cela ne fonctionnait pas bien. Et on était inquiet pour la commune et la façon dont elle était gérer », commente-t-il. La semaine dernière, Frédéric Vadot ne communiquait pas sur une éventuelle candidature. Selon nos informations, il n’envisage pas de se représenter.

PUB
Ceci vous intéressera aussi
À Essert, les P’tits Jeudis égayent la saison estivale 

Carpes frites. Bière de la rebelle. Structure gonflable. Musique irlandaise. A Essert, on mise sur les petits plaisirs pour tous Lire l'article

Purple installe son premier parking de démonstration de dalles perméables [photos]

La start-up belfortaine, qui a inventé une dalle perméable, personnalisable et modulaire conçues à partir de matières plastique recyclées, vient Lire l'article

Energiestro stocke l’électricité grâce à un volant d’inertie en béton

La filière énergie se renforce dans le nord Franche-Comté. Energiestro confirme son implantation à Essert. L’entreprise, qui arrive de la Lire l'article

Des radars redoutables installés à Meroux-Moval et Essert 

Annoncés il y a quelques mois par l’ancien préfet, Jean-Marie Girier, des radars urbains ont été installés dans le Territoire Lire l'article

Défilement vers le haut