Essert : les électeurs vont élire un nouveau conseil municipal

Le point de rupture est atteint au conseil municipal d'Essert.

Une élection municipale partielle est programmée le 5 septembre à Essert, à la suite de la grave crise politique qui secoue la majorité élue au printemps 2020.

Une élection municipale partielle est programmée le 5 septembre à Essert, à la suite de la grave crise politique qui secoue la majorité élue au printemps 2020.

Depuis plusieurs semaines, la commune d’Essert traverse une crise politique grave. Une scission a divisé la majorité. Des frondeurs se sont ligués contre le maire, Frédéric Vadot. En avril, le budget avait même été retoqué, plaçant la commune sous le contrôle de la cour régionale des comptes, qui assurait les dépenses courantes (notre article). La semaine dernière, de nouvelles démissions ont été enregistrées, précipitant la nécessité d’organiser un nouveau scrutin (notre article).

« À la suite d’une série de démissions, l’effectif du conseil municipal de la commune d’Essert a perdu plus du tiers de son effectif, portant à 15 le nombre de membres encore en fonction sur un effectif légal de 23 conseillers municipaux », constate la préfecture. Il faut donc le renouveler. Les 2 436 électeurs de la commune (sur une population de 3 325 habitants) seront invités à se prononcer. Le premier tour est organisé le 5 septembre. Et en cas de 2e tour, ce sera le 12 septembre. Les électeurs peuvent s’inscrire sur les listes électorales jusqu’au 30 juillet.

Yves Gaume n’est pas tête de liste

Les frondeurs se sont regroupés au sein du projet Essert Renouveau ; la figure d’Alain Burger se dégage. Sollicité, il n’a pas répondu. L’ancien maire, Yves Gaume, actuellement dans l’opposition, ne sera pas non plus  tête de liste. C’est Matthieu Rétaux, également dans l’opposition, qui conduira l’équipe. « L’équipe est en cours de renouvellement », assure la future tête de liste, jointe par téléphone. « Au conseil municipal, on a vu que cela ne fonctionnait pas bien. Et on était inquiet pour la commune et la façon dont elle était gérer », commente-t-il. La semaine dernière, Frédéric Vadot ne communiquait pas sur une éventuelle candidature. Selon nos informations, il n’envisage pas de se représenter.

Ceci vous intéressera aussi
Ces associations inquiètes de perdre des jeunes retraités 

Plusieurs associations du nord Franche-Comté sont inquiètes du projet de réforme qui propose de faire passer de 62 à 64 Lire l’article

Le fonds Vert doit aider les collectivités à financer leurs transitions

L’État a lancé le fonds Vert, pour accélérer la transition écologique et énergétique et soutenir les collectivités territoriales dans leurs Lire l’article

Jura : une mère et son bébé blessés à l’arme blanche, le suspect en soins psychiatriques

L'homme soupçonné d'avoir poignardé dans le Jura une mère et son bébé de deux mois a été placé en soins Lire l’article

Cravanche : Solar Impulse labellise les dalles de Purple

La fondation Solar Impulse vient de labelliser la solution des dalles perméables et recyclables de Purple alternative surface. Une entreprise Lire l’article

Défilement vers le haut

LeTrois, partout avec vous...

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

LeTrois, partout avec vous...

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Scannez avec votre smartphone

LeTrois, partout avec vous...

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Aller au contenu principal