Automobile: Le Maire attend des relocalisations en contrepartie des aides

Bruno Le Maire en visite à Allenjoie, chez Hermès, en mars 2019

Depuis 2008, le solde commercial français des produits automobiles est déficitaire. Le ministre de l’Économie invite aujourd’hui les constructeurs à inverser la tendance.

Avec l’AFP

Depuis 2008, le solde commercial français des produits automobiles est déficitaire. Le ministre de l’Économie invite aujourd’hui les constructeurs à inverser la tendance.

Les constructeurs automobiles français doivent relocaliser une partie de leur production, afin de recevoir en contrepartie des mesures d’aide pour surmonter leurs difficultés liées à la crise sanitaire, a estimé lundi le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire. « Je pense que l’industrie automobile française a trop délocalisé, elle doit pouvoir relocaliser certaines productions », a déclaré Bruno Le Maire sur BFM Business.

« Si on dit aux constructeurs automobiles « nous sommes prêts à vous aider, nous sommes prêts à améliorer par exemple les primes à la conversion, nous sommes prêts à regarder ce qui peut améliorer votre compétitivité sur les sites de production français », la contrepartie ça doit être « quelle relocalisation est-ce que vous envisagez? » », a estimé le ministre.

Clio, 208 : produits phares plus produits en France

« Nous sommes prêts à participer à la filière batterie électrique et l’État met beaucoup d’argent public sur la table », a également indiqué Bruno Le Maire.  « En contrepartie, il faut aussi que les constructeurs automobiles s’engagent à dire « telle catégorie de véhicule (…) nous allons la relocaliser en France ». C’est comme ça que nous allons arriver à construire une industrie automobile plus forte », a-t-il affirmé.

Pour repartir de l’avant, l’industrie automobile française devra également prendre des mesures en faveur de la « transition écologique » et « gagner en compétitivité », selon lui. Après la crise financière de 2008, la France, longtemps deuxième producteur automobile en Europe, a chuté au cinquième rang, victime de la concurrence étrangère, mais aussi des délocalisations à l’étranger des productions françaises.

Deux des modèles phare de la production nationale, les citadines Peugeot 208 et Renault Clio, ne sont ainsi plus produits en France. Et le solde commercial français des produits automobiles est déficitaire depuis 2008.

Avec le déconfinement, PSA redémarre progressivement sa production. À Sochaux, c’est programmé le 15 mai, avec une petite équipe. Il est déjà acté que les équipes nuit et VSD sont suspendues.

Ceci vous intéressera aussi
Stellantis Sochaux : la nouvelle ligne de montage testée le 13 décembre
Skillet dans l'usine Stellantis de Mulhouse, pour la nouvelle ligne de montage de Sochaux.

La future ligne de montage du programme Sochaux 2022, de l’usine Stellantis, a été présentée ce mercredi à l’ensemble des Lire l'article

Stellantis : face à la pénurie de semi-conducteurs, la séance de samedi annulée à Sochaux
La séance supplémentaire de samedi, programmée sur le système 2 (3008, 5008, Opel Grandland X) a été annulée apprend-t-on auprès de la direction de Stellantis Sochaux, à la suite d’un problème d’approvisionnement de semi-conducteurs.

La séance supplémentaire de samedi, programmée sur le système 2 (3008, 5008, Opel Grandland X) a été annulée apprend-t-on auprès Lire l'article

Stellantis : les séances de ce lundi 8 février sont confirmées à Sochaux
Les séances du 8 février sont maintenues à Sochaux, à l'usine Stellantis (Ex-PSA), malgré la pénurie de semi-conducteurs.

Les séances du système 2 sont confirmées ce lundi 8 février. Sochaux. | ©Groupe PSA, Direction de la communication Confrontée Lire l'article

Stellantis : une nouvelle séance annulée ce mercredi après-midi à Sochaux
La séance de ce mercredi 10 février après-midi est annulée à Stellantis Sochaux.

La séance de ce mercredi 10 février après-midi est annulée à l’usine Stellantis de Sochaux, sur le système 2 apprend-t-on Lire l'article

Défilement vers le haut