Covid-19 : une plateforme de télémédecine opérationnelle en Bourgogne-Franche-Comté

Restez chez vous

L’hôpital comme la médecine de ville font face à l’épidémie. Pour lilmiter les contacts directs, une plateforme de télémédecine vient d’être lancée. 600 médecins se sont d’ores et déjà portés volontaires.

23 décès en Bourgogne - Franche-Comté

Le secteur hospitalier, qui accueille ce jour 192 patients dont 60 en réanimation, poursuit sa préparation pour prendre en charge de plus en plus de cas graves dans une logique de solidarité entre établissements, hôpitaux et cliniques, publics et privés, indique l’agence régionale de santé dans un communiqué ce jeudi 19 mars. Près de 180 lits de réanimation supplémentaires ont d’ores et déjà été armés à l’échelle de la région, en prévision de l’augmentation du nombre de malades graves attendue dans les prochains jours.
Vingt-trois décès [soit trois de plus qu’hier, mercredi] sont désormais à déplorer , indqiue l’ARS dans son bilan quotidien.

Des téléconsultations au domicile des patients

Grâce à un partenariat entre l’ARS, l’Union Régionale des professionnels de santé (URPS) médecins libéraux, et la FEMASCO (Fédération des maisons de santé et de l’exercice coordonné en Bourgogne-Franche-Comté), la médecine de ville bénéficie dès à présent d’une montée en charge décisive de la e-santé.
Avec l’appui opérationnel du GRADeS Bourgogne-Franche-Comté, groupement régional d’appui au développement de la e-santé, une plateforme de télémédecine est déployée depuis aujourd’hui et accessible gratuitement à tous les médecins, pour réaliser des téléconsultations web au domicile des patients. Ainsi, l’objectif est de réduire les contacts physiques entre les professionnels et les patients susceptibles d’être porteurs du virus, à partir du moment où un examen médical ne sera pas nécessaire. Près de 600 médecins de la région se sont d’ores et déjà portés volontaires.

Remboursées à 100% par la sécu

Concrètement, l’outil (plateforme TELMI) offre au patient la possibilité de consulter via un smartphone, une tablette ou un ordinateur, sans installation particulière ni chez lui ni chez le médecin, le seul pré-requis étant la création d’un compte nominatif pour le médecin.
La téléconsultation est facturée au même tarif qu’une consultation classique et l’Assurance maladie a d’ores et déjà annoncé sa prise en charge à 100 %.
La plateforme garantit le plus haut niveau de sécurité des données de santé, tant pour le professionnel que pour le patient, garantit l’ARS dans son communiqué.

Les masques de protection attribués en priorité aux professionnels

L’ARS de Bourgogne – Franche-Comté précise que la distribution de masques de protection répond à une stratégie de gestion et d’utilisation, définie par le ministère des Solidarités et de la Santé ; elle est différenciée selon le niveau de circulation du virus sur le territoire.
A ce stade, les départements dans lesquels le virus circule activement en Bourgogne- Franche-Comté sont la Côte-d’Or, la Saône-et-Loire, le Doubs, le Territoire de Belfort et la Haute-Saône. Les masques sont en cours de livraison dans tous les départements, précise l’ARS.
La stratégie établie doit bénéficier prioritairement aux professionnels de santé amenés à prendre en charge des patients COVID-19 en ville, à l’hôpital, et dans les structures médicosociales accueillant des personnes fragiles, ainsi qu’aux services d’aide à domicile, pour garantir la continuité de l’accompagnement à domicile des personnes âgées fragiles et en situation de handicap.
Les publics concernés et les consignes d’utilisation seront progressivement adaptés pour tenir compte de l’évolution de la situation épidémiologique et des ressources disponibles.

Ceci vous intéressera aussi
Covid-19 : une prime pour les étudiants infirmiers mobilisés
Le conseil régional Bourgogne-Franche-Comté a décidé d’augmenter le nombre de places en formation d’infirmiers et d’aides-soignants, pour la nouvelle rentrée scolaire.

Les étudiants infirmiers auront une revalorisation de leur indemnité de stage. | ©Le Trois – archives « Les étudiants en soins infirmiers mobilisés Lire l'article

La vente des Hospices de Beaune finalement reportée
Les hospices de Beaune - Image par Falco de Pixabay

La vente devait avoir lieu ce dimanche 15 novembre 2020. Elle a été reportée d'un commun accord entre les organisateurs Lire l'article

[TRIBUNE] Chambre des métiers et de l’artisanat : « Plutôt que subir, nous agissons »

Les présidents des chambres des métiers s'expriment sur la crise sanitaire. | ©DR "Nous, Présidents de la Chambre de Métiers Lire l'article

Covid-19: la Bourgogne-Franche-Comté reste la deuxième région la plus touchée
Filtrage des visites pendant la période de plan Blanc, en novembre 2020, à l'hôpital Nord-Franche-Comté.

Le bilan hebdomadaire de l'ARS met en évidence une décrue, mais dans un contexte qui reste très tendu dans les Lire l'article

Contenus sponsorisés


Défilement vers le haut