Covid-19 : une nouvelle accélération du virus en Bourgogne-Franche-Comté

Les données épidémiologiques continuent de se dégrader en Bourgogne-Franche-Comté et notamment dans le Territoire de Belfort.

Les données épidémiologiques continuent de se dégrader en Bourgogne-Franche-Comté et notamment dans le Territoire de Belfort.

L’Autriche vient de confiner une nouvelle fois sa population et rend la vaccination obligatoire. La 5e vague déferle. Elle enregistre un taux d’incidence supérieur à 1 000 cas pour 100 000 habitants. Les Pays-Bas ont un taux d’incidence de 763,74 et l’Allemagne de 420,3, comme le présente une infographie du Monde. Les taux ne sont pas aujourd’hui à cette échelle en Bourgogne-Franche-Comté, mais les données s’aggravent. Le taux d’incidence est passé de 76 à 93. Dans le Territoire de Belfort, on enregistre un taux d’incidence de 110 cas pour 100 000 habitants. Il est de 139 dans le Jura. « L’accélération de la circulation du virus requiert un sursaut de vigilance collective », note l’agence régionale de santé Bourgogne-Franche-Comté.

Tous les départements de la région affichent désormais un taux d’incidence en population générale supérieur au seuil d’alerte de 50 cas pour 100 000 habitants et 5 départements ont même une incidence supérieure à 100 : le Jura, le Territoire de Belfort, la Saône et Loire, la Haute-Saône et le Doubs. Le poids sur les établissements de santé commence à se mesurer de nouveau. Les hospitalisations sont en hausse. Chez les voisins helvètes de la République et Canton du Jura, cette accélération est également visible.

Au niveau scolaire, 74 classes sont fermées dans l’académie ; les classes ferment dès le premier cas. Sur les sept derniers jours, 224 élèves ont été contaminés et 28 personnels.

À ce jour, plus de 257 000 personnes ont fait leur rappel en Bourgogne-Franche-Comté. « Il vise aussi toutes les personnes présentant des comorbidités, c’est à dire des pathologies chroniques courantes : diabète, obésité, maladies cardio-vasculaires, insuffisance rénale chronique, par exemple », énumère l’ARS. Les autorités insistent sur l’importance du rappel. « Le message s’adresse plus spécialement aux plus de 65 ans et aux personnes vaccinées en Janssen, pour qui ce rappel deviendra une condition de prolongation du passe sanitaire à compter du 15 décembre », note l’ARS. Depuis le début de l’épidémie en mars 2020, 7 306 ont perdu la vie dans la région. À l’échelle nationale, 118 423 sont morts de la covid-19, selon Santé Publique France.

Ceci vous intéressera aussi
L’ARS constate une reprise de l’épidémie de covid en Bourgogne-Franche-Comté
Les gestes-barrière et, en complément, le port du masque, doivent ralentir la propagation du virus.

Les gestes-barrières redeviennent d'actualité et sont fortement conseillés.| © Archives LeTrois L'ARS (agence régionale de santé) indique dans son communiqué Lire l’article

Fléau pour les allergiques, l’ambroisie surveillée dans la région 

L’Atmo, association agréée de surveillance de la qualité de l'air, a démarré ce lundi 1er août une campagne de surveillance Lire l’article

Bourgogne-Franche-Comté : semaine estivale du don de sang 

Du 16 au 20 août, les équipes des 8 maisons du don de la région proposent une semaine à thème Lire l’article

Météo : des phénomènes violents redoutés dans le Territoire de Belfort

Météo France a placé le Territoire de Belfort en vigilance orange, à partir de 16 h, ce mardi. Les autorités redoutent Lire l’article

Défilement vers le haut Aller au contenu principal