Covid-19 : « Réussir ensemble le confinement », demande l’ARS [chiffres]

Les 15 prochains jours s’annoncent difficiles pour les hôpitaux prévient déjà l’agence régionale de santé, qui craint un souffle plus fort que lors de la première vague ! Le rythme des hospitalisations accélère. Les inquiétudes sont fortes et les renforts, limités.

Les 15 prochains jours s’annoncent difficiles pour les hôpitaux prévient déjà l’agence régionale de santé, qui craint un souffle plus fort que lors de la première vague ! Le rythme des hospitalisations accélère. Les inquiétudes sont fortes et les renforts, limités.

« La vitesse à laquelle la situation se dégrade a justifié́ l’instauration d’une mesure de confinement qui doit permettre de ralentir l’épidémie », relève l’agence régionale de santé (ARS) Bourgogne-Franche-Comté dans son point hebdomadaire. Le taux d’incidence est supérieur à 400 pour 100 000 habitants à l’échelle régionale ; il a doublé en 8 jours. Il est de 416,5 à l’échelle nationale. Dans le Territoire de Belfort, il est de 271,1 pour 100 000 habitants. En début de semaine, il était de 170,5 pour 100 000 habitants.  Dans la République et Canton du Jura, le taux d’incidence, regardé sur 15 jours en Suisse, est Le taux d’incidence des quinze derniers jours est d’environ 1 300 nouvelles contaminations pour 100 000 habitants.

« De manière préoccupante, le taux d’incidence se situe à un niveau encore plus élevé chez les personnes âgées de plus de 65 ans, celles-là mêmes qui sont les plus fragiles et susceptibles de développer des formes graves de la maladie », indique l’agence régionale de santé. En parallèle, le taux de positivité des tests est de 20 % ; ce sont 7 points de plus que la semaine dernière.

"Freinage d'urgence"

Première conséquence de cette accélération : le système hospitalier est déjà en tension. L’agence régionale de santé a demandé à l’ensemble des établissements d’enclencher le niveau 3 du plan de mobilisation. L’échelle la plus haute. Avec le plan Blanc, ce plan permet de mobiliser des moyens humains supplémentaires. Des déprogrammations d’opérations non urgentes ou n’étant pas de nature à provoquer des pertes de chance pour les patients ont été actées.

Ce vendredi matin, 848 patients étaient hospitalisés dans les hôpitaux de la région, dont 109 en réanimation. « Les patients qui entreront à l’hôpital dans les 15 prochains jours sont des personnes déjà̀ contaminées, il faut donc s’attendre à un afflux considérable de malades d’ici la mi-novembre », relève l’agence. Le rythme régional est d’une centaine de nouveaux patients covid-19 par jour, dont 15 en réanimation. « Tous les établissements sanitaires sont également appelés à la solidarité́ pour accueillir des patients transfèrés depuis des établissements de la région particulièrement en tension », indique l’ARS. Ainsi, des patients ont été transférés depuis les hôpitaux du sud du Jura et de Saône-et-Loire.

« Il était indispensable de prendre des mesures de « freinage d’urgence » pour protéger la population, avec la mise en place du confinement qui vise à diminuer considérablement les interactions sociales et à ralentir l’épidémie », relève l’agence régionale de santé. Qui en appelle à chacun, encore et toujours, de respecter les gestes barrières. Ce vendredi après-midi, les forces de l’ordre ont mené les premières opérations de contrôle des attestations dérogatoires de déplacement (lire notre article).

PUB
Ceci vous intéressera aussi
Covid-19 : une prime pour les étudiants infirmiers mobilisés
Le conseil régional Bourgogne-Franche-Comté a décidé d’augmenter le nombre de places en formation d’infirmiers et d’aides-soignants, pour la nouvelle rentrée scolaire.

Les étudiants infirmiers auront une revalorisation de leur indemnité de stage. | ©Le Trois – archives « Les étudiants en soins infirmiers mobilisés Lire l'article

La vente des Hospices de Beaune finalement reportée
Les hospices de Beaune - Image par Falco de Pixabay

La vente devait avoir lieu ce dimanche 15 novembre 2020. Elle a été reportée d'un commun accord entre les organisateurs Lire l'article

[TRIBUNE] Chambre des métiers et de l’artisanat : « Plutôt que subir, nous agissons »

Les présidents des chambres des métiers s'expriment sur la crise sanitaire. | ©DR "Nous, Présidents de la Chambre de Métiers Lire l'article

Covid-19: la Bourgogne-Franche-Comté reste la deuxième région la plus touchée
Filtrage des visites pendant la période de plan Blanc, en novembre 2020, à l'hôpital Nord-Franche-Comté.

Le bilan hebdomadaire de l'ARS met en évidence une décrue, mais dans un contexte qui reste très tendu dans les Lire l'article

Contenus sponsorisés


Défilement vers le haut