Covid-19: l’ouverture des écoles de Besançon menacée, faute de personnel

Les écoles de Besançon pourraient être amenées à fermer. (illustration / Image par soumen82hazra de Pixabay )

La Ville est confrontée à une vague d’absence en raison de personnels touchés par le covid. Jeudi, 80 agents des écoles et 115 animateurs périscolaires ont dû être remplacés.

(AFP)

La Ville est confrontée à une vague d’absence en raison de personnels touchés par le covid. Jeudi, 80 agents des écoles et 115 animateurs périscolaires ont dû être remplacés.

La mairie de Besançon a mis en garde ce lundi 15 mars contre le risque de fermeture des accueils périscolaires et des écoles de la ville en raison de la virulence de l’épidémie de Covid-19 qui touche de plein fouet ses personnels. La ville fait « tout (son) possible pour maintenir un service éducatif le moins dégradé possible », mais elle se prépare à devoir « se résoudre à fermer des écoles et des accueils périscolaires » dans les jours qui viennent, faute de pouvoir remplacer tous les personnels qui assurent le bon fonctionnement des écoles et sont atteints par le virus ou cas contacts, a-t-elle indiqué dans un communiqué.
La direction de l’éducation a mobilisé des « renforts », via notamment la réserve sanitaire, et « recrute quotidiennement pour tenter de remplacer les agents absents », tels que les personnels de nettoyage, les Atsem (Agents territoriaux spécialisés des écoles maternelles) ou les animateurs.
Jeudi, 80 agents des écoles et 115 animateurs périscolaires ont dû être remplacés et, « pour la première fois lundi », la ville a décidé la fermeture pour deux jours de l’accueil périscolaire d’une de ses écoles maternelle, faute de pouvoir remplacer les agents. La maire écologiste de Besançon, Anne Vignot, a appelé à « la responsabilité et à la vigilance de chacun pour le respect des gestes barrières ».
Depuis début mars, près de 900 élèves bisontins ont dû être placés à l’isolement, selon la ville.
Dans l’ensemble de la Région Bourgogne-Franche-Comté, et particulièrement dans le secteur de Besançon, les variants sud-africain et brésilien du coronavirus représentent 12% des tests positifs, une situation jugée « préoccupante » par la préfecture du Doubs. Le taux d’incidence dans le département « est de 240,4 pour 100 000 habitants » pour la semaine du 3 au 9 mars.
Lundi, le port du masque est devenu obligatoire dans l’ensemble du département du Doubs.

Ceci vous intéressera aussi
« Guerre de territoire » entre trafiquants à Besançon : jusqu’à 10 ans de prison
Affaire Péchier: sa caisse de prévoyance lui réclame le remboursement de 500.000 euros

Les membres d'un clan ayant participé à des affrontements armés pour le contrôle du trafic de drogue, entre novembre 2019 Lire l'article

Du fournil au marché dominical, le « boulanger humaniste » de Besançon entre en campagne

Stéphane Ravacley, le "boulanger humaniste" de Besançon est entré officiellement en campagne, celle des législatives de juin.

Jonathann Daval condamné en appel à 160 000 euros de dommages-intérêts
Jonathann Daval procès novembre Vesoul

La cour d'appel de Besançon a confirmé vendredi la condamnation de Jonathann Daval, qui purge une peine de 25 ans Lire l'article

Belfort : des enseignants du Courbet dénoncent la désorganisation liée à la réforme du lycée

Des enseignants du lycée Gustave-Courbet, à Belfort, ont publié une lettre ouverte adressée à la rectrice académique pour dénoncer la Lire l'article

Défilement vers le haut