Covid-19 : l’hôpital prêt à accueillir un afflux massif de patients

L’hôpital Nord-Franche-Comté se prépare à affronter le pic de l’épidémie. Dans un communiqué, l’établissement liste sa réorganisation, informe sur les nouvelles mesures de restriction d’accès et remercie l’élan de solidarité à son égard.

L’hôpital Nord-Franche-Comté se prépare à affronter le pic de l’épidémie. Dans un communiqué, l’établissement liste sa réorganisation, informe sur les nouvelles mesures de restriction d’accès et remercie l’élan de solidarité à son égard.

« Depuis plus de 3 semaines, l’hôpital Nord-Franche-Comté a engagé une réorganisation massive de ses activités pour se préparer à l’arrivée importante de patients suspects ou avérés Covid-19 », remarque l’hôpital Nord-Franche-Comté dans un communiqué. Les urgences sont notamment séparées entre les patients suspects Covid-19 et les autres. « Les urgences dites « non graves» de traumatologie et les plaies superficielles sont réorientées par le centre 15 vers la clinique de la Miotte avec la collaboration des SDIS 90, 25 et 70 », informe aussi l’établissement. La capacité du service de réanimation a été plus que triplé et « les services se sont réorganisés pour accueillir dans plus de 220 lits spécifiques les patients porteurs du Covid-19 qui nécessitent une prise en charge hospitalière compte tenu de la gravité de leur situation ».

« Nous remercions les étudiants en soins infirmiers et masseurs kinés, ainsi que les formatrices de l’IFMS, qui sont venus en renfort au sein des équipes de l’HNFC ainsi que celles qui accompagnent par téléphone les étudiants durant cette période. D’autres structures médico-sociales de l’Aire Urbaine, qui en ont fait la demande, ont pu également bénéficier de ce type de renfort. Nous réitérons nos remerciements à l’égard de tous nos personnels, aux retraités ou non, médecins et infirmiers, au personnel de la Miotte, aux pompiers du SDIS90, qui démontrent tous chaque jour à nos cotés leur engagement au service de la santé de la population », relève également le communiqué de l’établissement. L’hôpital est reconnaissant pour les dons qu’il a reçu, notamment des masques, des gants et des blouses, mais aussi des repas. « Au nom de toute la communauté hospitalière, nous adressons à tous les habitants de la région nos sincères remerciements pour toutes ces initiatives, mais aussi pour le respect des consignes de confinement », écrit l’hôpital.

Plus de visites à la maternité, y compris le père

De nouvelles mesures de restriction ont également été prises, compte tenu de l’évolution de la pandémie

–  « un filtrage est mis en place à l’entrée de l’hôpital : seules les personnes détenant une convocation ou un sms de confirmation de rendez-vous peuvent désormais entrer dans le bâtiment »

–  en pédiatrie et en néonatologie, un seul parent sera autorisé à rester avec son enfant après accord du médecin (les sorties du parent accompagnant et les visites ne seront plus possibles)

–  en salles d’accouchement, le père pourra rester en salle d’accouchement : toutefois, toute sortie sera définitive. À la maternité́, plus aucun visiteur, y compris le père, n’est autorisé. Les sorties précoces des mamans seront favorisées.

–  les rites funéraires sont désormais interdits au sein de tous les services de l’HNFC, soins de suite et EPHAD compris. »

Ceci vous intéressera aussi
Olivier Véran : « un bel hôpital, flambant neuf et ultra moderne »

Olivier Véran, ministre des Solidarité et de la Santé, a inauguré ce vendredi matin l’hôpital Nord-Franche-Comté, près de 4 ans Lire l'article

Covid-19 : « Une aggravation de la situation », selon l’hôpital Nord-Franche-Comté

Depuis ce mardi 27 octobre, l’hôpital Nord-Franche-Comté a réactivé son plan Blanc, lui permettant de prendre des mesures pour faire Lire l'article

Covid-19 : visites restreintes à l’hôpital Nord-Franche-Comté

Les visites sont restreintes à l'hôpital Nord-Franche-Comté, pour gérer l'épidémie de la covid-19. | ©Le Trois – TQ Pour faire face Lire l'article

« Un cercle sans fin » : le témoignage d’une infirmière de l’hôpital Nord-Franche-Comté
Claire est infirmière en maladie infectieuse et en première ligne sur la covid-19 à l'hôpital Nord-Franche-Comté.

Colère. Incompréhension. Fatigue. Au cœur de cette seconde vague, les soignants font fronts, encore et toujours, mais marquent le pas. Lire l'article

Contenus sponsorisés


Défilement vers le haut