Covid-19: cinq évacuations de patients par hélicoptère depuis le Grand Est

StudioKlick de Pixabay Hélicoptère NH90

L’implication de l’Armée se confirme ce week-end, avec l’engagement d’Hélicoptères pour évacuer des malades de Metz, Mulhouse, dans la région Grand Est, mais aussi de Vesoul.

(AFP)

L’implication de l’Armée se confirme ce week-end, avec l’engagement d’hélicoptères pour évacuer des malades de Metz, Mulhouse, dans la région Grand Est, mais aussi de Vesoul.

Un hélicoptère de l’armée française a de nouveau transféré dimanche deux malades du coronavirus de Metz vers un hôpital en Allemagne, portant à cinq le nombre d’évacuations depuis l’est de la France par des hélicoptères militaires ce week-end, a-t-on appris de sources concordantes. Deux patients ont été installés par des équipes de soignants en blouses ou combinaisons blanches dans un NH90 Caïman, posé sur un parking, en contrebas du centre hospitalier régional (CHR) de Metz, ont constaté des journalistes de l‘AFP.

L’appareil, du 1er régiment d’hélicoptères de combat de Phalsbourg (Moselle), a décollé à 13 h 45 pour rejoindre l’hôpital d’Essen (ouest de l’Allemagne). Une première évacuation avait déjà été effectuée dans les mêmes conditions la veille. Selon le CHR de Metz, d’autres transferts seront « fort probablement » organisés par des moyens militaires dans les prochains jours.

Une évacuation de Vesoul à Clermont-Ferrand

« Les NH90 continuent leurs rotations entre les hôpitaux du Grand Est et des zones moins touchées par le covid-19. Ce matin, c’est en direction de Grenoble que deux patients en réanimation ont été évacués », a twitté l’état-major des Armées. Selon son porte-parole, le colonel Frédéric Barbry, l’appareil était en provenance de Besançon.

Au total, dix malades du Covid-19 ont été évacués depuis samedi par des hélicoptères de l’armée française dans le cadre de l’opération Résilience, annoncée mercredi par Emmanuel Macron.  Outre le premier vol entre Metz et Essen samedi, des NH90 avaient également évacué le même jour des patients de Mulhouse à Genève dans l’après-midi et de Vesoul à Clermont-Ferrand en soirée, a indiqué l’état-major des Armées dans un communiqué. La soute des appareils a été « configurée (pour) accueillir deux patients en réanimation » qui sont « accompagnés pendant le transfert par des équipes du Samu », a précisé l’état-major.

Avant d’engager des hélicoptères, l’armée française avait déjà participé à quatre reprises depuis mi-mars au transfert de malades du Grand Est vers d’autres régions moins touchées par l’épidémie, à bord d’un Airbus A330 de l’armée de l’air équipé du dispositif d’évacuations sanitaires Morphée. Pour désengorger les hôpitaux du Grand Est, l’une des régions les plus touchées par l’épidémie, des transferts de patients par voie aérienne, terrestre et ferroviaire sont réalisés depuis plusieurs jours. Dimanche, deux trains médicalisés avec 36 patients à bord ont quitté Nancy et Mulhouse pour la Nouvelle-Aquitaine. En Bourgogne-Franche-Comté, 50 évacuations étaient programmées ce week-end.

Ceci vous intéressera aussi
Les volleyeuses de Belfort à une marche du niveau semi-professionnel 

Dans le gymnase George Thurnerr, à Belfort, les ballons retentissent. L’équipe féminine de Volley-Ball vient de reprendre les entraînements pour Lire l'article

À L’Isle-sur-le-Doubs, une résidence pour séniors et personnes en situation de handicap ouvrira en 2023

Olivia Gaiffe, infirmière libérale, fait construire une résidence sur un modèle d’habitation partagée pour sénior, adaptée aux personnes en situation Lire l'article

Bourgogne-Franche-Comté : semaine estivale du don de sang 

Du 16 au 20 août, les équipes des 8 maisons du don de la région proposent une semaine à thème Lire l'article

Après 12 ans de travail dans les transports, il monte son entreprise de VTC à Belfort

Après 10 ans à travailler dans le secteur du transport, le belfortain Michael El Mekki a  décidé de créer sa Lire l'article

Défilement vers le haut