Confinement: les nouvelles règles à partir de ce samedi 28 novembre

La jauge de 8 m² dans les commerces devrait signer le retour des files d'attente, comme lors du premier confinement.

Le message des préfets du Doubs, du Territoire de Belfort et de Haute-Saône est le même à l’occasion de conférences de presse organisées ce vendredi : la situation s’améliore, mais rien n’est gagné. Ils ne parlent donc pas de « déconfinement », mais de mesures d’assouplissement qui entrent en vigueur à partir de ce samedi.

Le message des préfets du Doubs, du Territoire de Belfort et de Haute-Saône est le même à l’occasion de conférences de presse organisées ce vendredi : la situation s’améliore, mais rien n’est gagné. Ils ne parlent donc pas de « déconfinement », mais de mesures d’assouplissement qui entrent en vigueur à partir de ce samedi. Voici les trois principales d’entre elles.

20 kilomètres et trois heures maximum

La nouvelle règle pour les déplacements est fixée à un rayon de 20 kilomètres autour de son domicile pour une durée maximale de 3 heures. Oui, mais pour faire quoi ?Cet assouplissement porte sur les activités en plein air, comme les activités physiques individuelles (randonnée, golf, tennis, équitation, etc.). La chasse et la pêche entrent dans ces activités dès ce week-end, tout comme les battues d’intérêt général (donc soumises à autorisation préfectorale).

De même, les enfants peuvent reprendre les activités sportives en club en plein air. Ces activités nécessitent de se munir de la nouvelle attestation dérogatoire de déplacement, qui doit être diffusée par le Gouvernement dans la nuit de ce vendredi 27 au samedi 28 novembre.

Si les remontées mécaniques restent fermées, le préfet du Doubs précise que l’on peut profiter des autres joies des stations de ski : randonnée, ski de fond, raquette. Cette règle des 20 kilomètres et trois heures ne s’applique pas pour les achats : il est possible de se rendre dans un magasin à plus de 20 kilomètres de chez soi et de prendre plus de trois heures pour faire son shopping. Ceci dit, les autorités incitent fortement à aller le plus près de chez soi.

Les commerces à nouveaux ouverts

L’autre nouveauté de cette phase d’assouplissement porte sur la réouverture des commerces, avec pour corollaire la règle des 8 m² par personne. Cette règle comprend toutefois une tolérance : une famille (parents et enfants) comptent pour une seule personne.

De plus, les commerces sont autorisés à ouvrir tous les dimanches jusqu’à Noël et tous les jours jusqu’à 21 h. Les préfets invitent cependant les clients à ne pas se précipiter dans les commerces en trop grand nombre dès ce week-end et à profiter des possibilités qui sont ainsi offertes d’étaler ses achats dans le temps, pour éviter les regroupements. Le préfet du Doubs en appelle aussi à la responsabilité des grandes et moyennes surfaces qu’il n’y aura, dès ce premier samedi, « aucune tolérance ». Les grandes surfaces devront donc pouvoir justifier « en temps réel » que la jauge de 8 m² est respectée, ce qui implique qu’elles mettent en place un contrôle physique des entrées et sorties.

Ces dispositions ne manqueront pas de provoquer des files d’attente à l’entrée des commerces, d’où une forte invitation à y respecter les gestes barrières. Les marchés alimentaires étaient ouverts jusqu’à présent. Les marchés non alimentaires, couverts ou non, peuvent rouvrir en respectant la même jauge . Les brocantes et vide-greniers peuvent à nouveau se dérouler dans l’espace public en respectant les mêmes règles.

Les livraisons restent également autorisées après 21 h.

Les autres activités à nouveaux possibles

Non seulement les librairies rouvrent, mais aussi les bibliothèques, les archives. Les services à domicile (coiffeurs, esthéticiennes), les cours de conduite (mais les cours théoriques restent à distance), les visites d’appartements et de maisons sont à nouveau possible.

Les cultes sont à nouveau possible avec une jauge de 30 personnes (calquée pour l’instant sur celle qui était en vigueur pour les obsèques pendant ce confinement), mais pour lesquelles il est probable qu’un assouplissement pourrait intervenir : le préfet du territoire indique avoir eu une réunion de concertation avec les représentants des cultes ce vendredi après-midi et le préfet du Doubs évoque « une évolution progressive ».

Couvre-feu à partir du 15 décembre

Le 15 décembre sera la prochaine étape vers le déconfinement. Sous réserve que les chiffres du covid-19 continuent de baisser.
Le confinement fera en fait place au couvre-feu, situation jusqu’à présent inédite dans le nord Franche-Comté. Les attestations disparaîtront pour les déplacements de loisir, mais un couvre-feu sera institué de 21 h à 6 h. Et pendant ce couvre-feu (donc entre 21 h et 6 h), une attestation sera nécessaire pour tout éventuel déplacement.
C’est aussi le 15 décembre que les salles de spectacle et cinémas rouvriront, que les déplacements libres entre régions, vers l’outre-mer (avec test PCR négatif de moins de 72 heures) et vers l’étranger (sous réserve des conditions mises en œuvre et à consulter sur le site du ministère des Affaires étrangères avant le départ)
Les bars et restaurants resteront fermés.

Ceci vous intéressera aussi
Feux : le nord Franche-Comté en alerte, les interdictions pleuvent

Les trois départements du nord Franche-Comté alertent sur l’état de sécheresse des sols. Après les feux dans le Jura, ils Lire l'article

Le pôle métropolitain met en garde sur les risques du « zéro artificialisation nette »

Damien Meslot, président du pôle métropolitain Nord-Franche-Comté et président Les Républicains du Grand Belfort, a écrit un courrier à Éric Lire l'article

Des vers luisants dans la nuit

Les habitants de la région Bourgogne-Franche-Comté sont invités à participer à une enquête en ligne pour recenser les vers luisants Lire l'article

Une nouvelle canicule touche la France, affectant tout le nord Franche-Comté 

Un nouvel épisode caniculaire va s'étendre vers le nord de la vallée du Rhône et le Sud-Ouest, mettant à rude Lire l'article

Défilement vers le haut