Bruno Kern retire sa candidature aux élections législatives

Bruno Kern est candidat aux sénatoriales du 27 septembre dans le Territoire de Belfort.

Bruno Kern, qui n’a pas obtenu l’investiture LREM dans la 2nde circonscription du Territoire de Belfort, retire sa candidature pour les élections législatives des 12 et 19 juin. Avec comme but, éviter l’élection d’un député de « gauche extrême ».

Bruno Kern, qui n’a pas obtenu l’investiture LREM dans la 2nde circonscription du Territoire de Belfort, retire sa candidature pour les élections législatives des 12 et 19 juin. Avec comme but, éviter l’élection d’un député de « gauche extrême ».

Contre toute attente, Bruno Kern, référent LREM dans le Territoire de Belfort, vient d’annoncer, dans un mail adressé aux rédactions, le retrait de sa candidature pour les élections législatives dans la 2nde circonscription du Territoire de Belfort. Il avait pourtant insisté sur le fait qu’il se présenterait, même sans investiture. Ce ne sera pas le cas. En cause : des préoccupations quant à ce qu’il qualifie de mouvement de « gauche extrême ». « Préoccupé par la dynamique autour des candidats de la « NUPES » et me refusant à favoriser l’élection d’un Député de la gauche extrême, j’ai décidé, en mon âme et conscience, que je serai pas le candidat dissident que certains espéraient », explique-t-il.

Il affirme rencontrer prochainement Baptiste Petitjean qui a « maintenant l’ardente mission de remporter ce siège de député » et avec qui, « le lien n’a jamais été rompu ». En effet, Bruno Kern a perdu l’investiture au profit de Baptiste Petitjean, issu de la Refondation républicaine, nouvelle formation politique de Jean-Pierre Chevènement, qui soutient Emmanuel Macron. Lorsqu’il avait appris la nouvelle,le 5 mai dernier, il s’était dit « triste », et avait affirmé dans un message aux rédactions, un brin amer : « Le Territoire de Belfort voit une circonscription pour le Modem et la seconde , où je postulais, a été attribuée à un protégé de Jean-Pierre Chevènement au titre du groupuscule « Refondation Républicaine », créé voilà 10 jours » (lire notre article)

Ceci vous intéressera aussi
Nord Franche-Comté : qu’ont voté les députés sur la constitutionnalisation du droit à l’avortement ?

3 votes pour. 2 votes contre. Dans le nord Franche-Comté, les élus de gauche et de droite se sont unis Lire l’article

Le fonds Maugis a fléché 37 millions d’euros vers 15 entreprises

Les membres du fonds Maugis ont visité des entreprises ayant bénéficié de l’accompagnement. Et de se rendre compte, sur le Lire l’article

L’hôpital Nord Franche-Comté s’équipe de huit nouveaux postes d’hémodialyse

L’hôpital Nord Franche-Comté a investi dans huit nouveaux postes d’hémodialyses. Un investissement chiffré à environ 650 000 euros pour faire Lire l’article

Malsaucy : 8 tonnes de poissons sains repêchés lors de la vidange

Un virus qui atteint les carpes Koï a nécessité, lors de la vidange du Malsaucy, un protocole spécifique pour l'éradiquer Lire l’article

Défilement vers le haut Aller au contenu principal