Besançon: un policier grièvement blessé lors d’une intervention pour un rodéo urbain

Un jeune homme de 23 ans a été mis en examen et écroué jeudi à Besançon après avoir vendu de l'héroïne particulièrement pure à une femme de 48 ans décédée d'une overdose, a annoncé lundi le procureur de Besançon.

La victime a été opérée pendant plusieurs heures, mais elle n’est pas sûre de retrouver l’usage intégral de ses jambes.

(AFP)

La victime a été opérée pendant plusieurs heures, mais elle n’est pas sûre de retrouver l’usage intégral de ses jambes.

Un policier de 38 ans a été grièvement blessé par un scooter dans la nuit de jeudi à vendredi à Besançon, alors qu’il intervenait pour faire stopper un rodéo urbain, a-t-on appris de source policière. Sollicitée par des riverains en raison d’un rodéo urbain de deux-roues, la brigade anti-criminalité (BAC) de Besançon est intervenue vers 1 h du matin dans le quartier Saint-Claude de Besançon.
Les policiers sont descendus de leur véhicule et ils ont été visés par des tirs de mortier, avant qu’un « scooter monté par un ou deux individus, possiblement cagoulés, se dirige délibérément vers eux », a expliqué à l’AFP le directeur départemental de la sécurité publique (DDSP) du Doubs, Yves Cellier.
« Les policiers se sont écartés, mais trop tard et l’un d’eux a été percuté », a-t-il ajouté. La victime a été transportée au centre hospitalier universitaire de Besançon où elle a été opérée durant plusieurs heures. Selon le DDSP du Doubs, le policier « souffre de blessures sérieuses aux membres inférieurs et il existe une inquiétude sur la possibilité qu’il retrouve l’intégral usage de ses jambes ».
L’enquête ouverte pour « violences volontaires aggravées » sur un policier et avec arme par destination, en l’occurrence le scooter, a été confiée à la sûreté départementale. « J’ai demandé qu’on s’implique particulièrement sur ce dossier. Il n’est pas question que dans cette ville je laisse penser qu’on puisse s’en prendre de cette manière à des policiers sans en rendre compte », a déclaré Yves Cellier. « Les policiers ont des devoirs particuliers, mais ils bénéficient aussi d’une protection particulière », a-t-il souligné.

Ceci vous intéressera aussi
Ces associations inquiètes de perdre des jeunes retraités 

Plusieurs associations du nord Franche-Comté sont inquiètes du projet de réforme qui propose de faire passer de 62 à 64 Lire l’article

Le fonds Vert doit aider les collectivités à financer leurs transitions

L’État a lancé le fonds Vert, pour accélérer la transition écologique et énergétique et soutenir les collectivités territoriales dans leurs Lire l’article

Jura : une mère et son bébé blessés à l’arme blanche, le suspect en soins psychiatriques

L'homme soupçonné d'avoir poignardé dans le Jura une mère et son bébé de deux mois a été placé en soins Lire l’article

Cravanche : Solar Impulse labellise les dalles de Purple

La fondation Solar Impulse vient de labelliser la solution des dalles perméables et recyclables de Purple alternative surface. Une entreprise Lire l’article

Défilement vers le haut

LeTrois, partout avec vous...

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

LeTrois, partout avec vous...

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Scannez avec votre smartphone

LeTrois, partout avec vous...

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Aller au contenu principal