Besançon: un adolescent blessé par arme blanche dans un tramway

Quatre suspects âgés de 15 à 17 ans ont été placés en garde-à-vue. Le motif de l’agression n’est pas établi.

(AFP)

Quatre suspects âgés de 15 à 17 ans ont été placés en garde-à-vue. Le motif de l’agression n’est pas établi.

Un adolescent a été blessé avec un couteau ce jeudi après-midi, 11 mars, dans un tramway à Besançon après avoir été pris à partie pour une raison encore inconnue, et quatre mineurs ont été placés en garde à vue, a-t-on appris de sources concordantes.
Quatre suspects, âgés de 15 à 17 ans, ont été interpellés et placés en garde à vue, a précisé le procureur de la République de Besançon, Etienne Manteaux.
Blessée à la cuisse, la victime a été transportée à l’hôpital de Besançon, mais ses jours n’étaient pas en danger, a précisé une source policière, soulignant que le motif de l’agression n’était pas encore établi.
Selon les premiers éléments recueillis par les enquêteurs, le jeune homme aurait eu une altercation avec un groupe d’individus jeudi après-midi dans un tramway circulant au centre-ville de Besançon.
« Le sang a coulé. C’est un jeudi noir pour Besançon », se sont émus dans un communiqué les élus LR d’opposition du conseil municipal de Besançon, réclamant à la majorité de gauche, dirigée par l’écologiste Anne Vignot, « des mesures concrètes pour enrayer la spirale de la violence ».

Intertitre

Orientis vero limes in longum protentus et rectum ab Euphratis fluminis ripis ad usque supercilia porrigitur Nili, laeva Saracenis conterminans gentibus, dextra pelagi fragoribus patens, quam plagam Nicator Seleucus occupatam auxit magnum in modum, cum post Alexandri Macedonis obitum successorio iure teneret regna Persidis, efficaciae inpetrabilis rex, ut indicat cognomentum.Orientis vero limes in longum protentus et rectum ab Euphratis fluminis ripis ad usque supercilia porrigitur Nili, laeva Saracenis conterminans gentibus, dextra pelagi fragoribus patens, quam plagam Nicator Seleucus occupatam auxit magnum in modum, cum post Alexandri Macedonis obitum successorio iure teneret regna Persidis, efficaciae inpetrabilis rex, ut indicat cognomentum.Orientis vero limes in longum protentus et rectum ab Euphratis fluminis ripis ad usque supercilia porrigitur Nili, laeva Saracenis conterminans gentibus, dextra pelagi fragoribus patens, quam plagam Nicator Seleucus occupatam auxit magnum in modum, cum post Alexandri Macedonis obitum successorio iure teneret regna Persidis, efficaciae inpetrabilis rex, ut indicat cognomentum.Orientis vero limes in longum protentus et rectum ab Euphratis fluminis ripis ad usque supercilia porrigitur Nili, laeva Saracenis conterminans gentibus, dextra pelagi fragoribus patens, quam plagam Nicator Seleucus occupatam auxit magnum in modum, cum post Alexandri Macedonis obitum successorio iure teneret regna Persidis, efficaciae inpetrabilis rex, ut indicat cognomentum.

Ceci vous intéressera aussi
« Guerre de territoire » entre trafiquants à Besançon : jusqu’à 10 ans de prison
Affaire Péchier: sa caisse de prévoyance lui réclame le remboursement de 500.000 euros

Les membres d'un clan ayant participé à des affrontements armés pour le contrôle du trafic de drogue, entre novembre 2019 Lire l'article

Du fournil au marché dominical, le « boulanger humaniste » de Besançon entre en campagne

Stéphane Ravacley, le "boulanger humaniste" de Besançon est entré officiellement en campagne, celle des législatives de juin.

Jonathann Daval condamné en appel à 160 000 euros de dommages-intérêts
Jonathann Daval procès novembre Vesoul

La cour d'appel de Besançon a confirmé vendredi la condamnation de Jonathann Daval, qui purge une peine de 25 ans Lire l'article

Belfort : des enseignants du Courbet dénoncent la désorganisation liée à la réforme du lycée

Des enseignants du lycée Gustave-Courbet, à Belfort, ont publié une lettre ouverte adressée à la rectrice académique pour dénoncer la Lire l'article

Défilement vers le haut