Besançon: plainte après le décrochage d’un drapeau lors d’une manifestation anti-vaccins

drapeau français Pixabay

Le drapeau de la mairie a été décroché lors de la manifestation de samedi contre le passe sanitaire.

(AFP)

Le drapeau de la mairie a été décroché lors de la manifestation de samedi contre le passe sanitaire.

La maire écologiste de Besançon, Anne Vignot, a annoncé dimanche avoir porté plainte contre les personnes qui ont décroché le drapeau français de la mairie lors de la manifestation de samedi contre le passe sanitaire. « Les manifestations sont un droit parce que nous sommes dans un pays où les droits et les devoirs sont garantis par les valeurs républicaines de notre constitution. Le drapeau français en est la représentation. Nous ne pourrons tolérer un tel acte », dit Mme Vignot dans un communiqué.
Plus de 110 000 personnes ont manifesté samedi à travers la France contre le passe sanitaire, entre autres, qu’ils ont qualifié de « dictature » sanitaire. Ces derniers jours, « des messages de menaces à l’encontre de parlementaires et d’élus se multiplient dans le contexte des revendications anti-vaccinales », a écrit le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin dans une note aux préfets pour leur demander de renforcer les mesures de protection envers les élus.
Une quinzaine de manifestants anti-vaccins ont ainsi envahi vendredi la permanence du président de l’Assemblée nationale Richard Ferrand (LREM) à Châteaulin (Finistère), avant d’être mis en fuite par une patrouille de gendarmerie.

 

Ceci vous intéressera aussi
« Guerre de territoire » entre trafiquants à Besançon : jusqu’à 10 ans de prison
Affaire Péchier: sa caisse de prévoyance lui réclame le remboursement de 500.000 euros

Les membres d'un clan ayant participé à des affrontements armés pour le contrôle du trafic de drogue, entre novembre 2019 Lire l'article

Du fournil au marché dominical, le « boulanger humaniste » de Besançon entre en campagne

Stéphane Ravacley, le "boulanger humaniste" de Besançon est entré officiellement en campagne, celle des législatives de juin.

Jonathann Daval condamné en appel à 160 000 euros de dommages-intérêts
Jonathann Daval procès novembre Vesoul

La cour d'appel de Besançon a confirmé vendredi la condamnation de Jonathann Daval, qui purge une peine de 25 ans Lire l'article

Belfort : des enseignants du Courbet dénoncent la désorganisation liée à la réforme du lycée

Des enseignants du lycée Gustave-Courbet, à Belfort, ont publié une lettre ouverte adressée à la rectrice académique pour dénoncer la Lire l'article

Défilement vers le haut